BFC Shilo: accusations de possession en vue du trafic contre le caporal-chef Brent McCarthy du PPCLI

0
Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes enquête sur toutes les infractions importantes ou sensibles menées contre la propriété, les personnes ou le Département de la défense nationale. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes enquête sur toutes les infractions importantes ou sensibles menées contre la propriété, les personnes ou le Département de la défense nationale. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Le 31 octobre 2016, le Service national des enquêtes des Forces canadiennes a déposé des accusations en vertu de la Loi sur la Défense nationale contre un membre des Forces armées canadiennes de la Base des Forces canadiennes Shilo, près de Brandon, au Manitoba.

Les infractions présumées relèvent d’une enquête qui a donné lieu à la saisie d’une once (31,8 grammes) de cocaïne, de matériel d’emballage, d’équipement de production et de gaz poivré à la résidence de l’accusé, le 15 janvier 2016.

Le caporal-chef Brent McCarthy du 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infrantry, fait face aux chefs d’accusation suivants:

  • un chef d’accusation de possession en vue du trafic, en contravention au paragraphe 5(2) de la Loi réglementant certaines drogues et autres substances, punissable selon l’article 130 de la Loi sur la Défense nationale;
  • un chef d’accusation de possession d’une arme prohibée, soit du gaz poivré, en vertu du paragraphe 91(2) du Code criminel du Canada, punissable selon l’article 130 de la Loi sur la Défense nationale.

« Ces accusations reflètent l’efficacité des efforts constants de l’Équipe nationale de lutte antidrogues du Service national des enquêtes des Forces canadiennes en vue d’éliminer l’usage de la drogue au sein des Forces armées canadiennes. », a déclaré à 45eNord.ca le major Jean-Marc Mercier, porte-parole du Service national des enquêtes des Forces canadiennes.

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes est une unité indépendante du Groupe de la police militaire des Forces canadiennes qui a pour mandat d’enquêter sur des affaires de nature grave et délicate liées aux installations du ministère de la Défense nationale ainsi qu’au personnel du ministère de la Défense nationale et aux membres des Forces armées canadiennes qui servent au Canada ou à l’étranger.

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC) assume un rôle important dans l’éradication de la consommation de drogues au sein des Forces armées canadiennes. C’est l’Équipe nationale de lutte antidrogue (ENLA) du SNEFC qui assume ce rôle, et des accusations liées à la consommation et au trafic de drogues ont été déposées contre des membres des Forces armées canadiennes au terme d’enquêtes.

Les commentaires sont fermés.