Encore un accident de VBL à Gagetown, impliquant cette fois 9 membres du 2R22eR

0
VBL en tête, un convoi de véhicules avance prudemment dans les secteurs d'entraînement de Valcartier, lors de l'exercice CONVOI, le 28 août 2014. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
VBL en tête, un convoi de véhicules avance prudemment dans les secteurs d’entraînement de Valcartier, lors de l’exercice CONVOI, le 28 août 2014. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Neuf soldats 2e Bataillon du Royal du 22e Régiment de Valcartier ont été légèrement blessés vendredi 28 octobre lors d’un exercice d’entraînement à la base de Gagetown, au Nouveau-Brunswick quand le véhicule blindé léger dans lequel ils circulaient s’est brusquement arrêté à environ 9h55 (heure des maritimes) sur un terrain accidenté dans le secteur d’entraînement de la base.

Le VBL n’a pas fait de tonneau et c’est l’arrêt soudain qui a provoqué les blessures en projetant les passagers contre les parois du véhicule.

Tous les neuf membres ont été transportés à l’hôpital. Un des 9 membres a été transporté à l’hôpital d’Oromocto et les huit autres à l’hôpital régional de Saint John.
 
La nature et l’étendue de leurs blessures ne sont pas mortelles. Soignés pour des blessures légères, tous ont rapidement reçu leur congé de l’hôpital à la fin de l’après midi, a indiqué à 45eNord.ca Ashley Lemire, porte-parole de la Défense nationale qui, « pour respecter la Loi sur la protection, [ne dévoilera toutefois]pas des informations médicales ou personnelles sur les membres blessés.

Les neuf blessés font partie d’un groupe de 300 membres du 2R22eR qui participent à Gagetown à l’exercice CASTOR MÉCANISÉ, visant à préparer l’exercice COMMON GROUND II qui doit avoir lieu à la mi-novembre.

C’est le deuxième incident du genre en peu de temps. Le 14 septembre dernier neuf soldats du 2e Bataillon du Royal Canadian Regiment avaient aussi été blessés dans les mêmes circonstances, lors d’un entraînement à la base de Gagetown.

Tout comme aujourd’hui, les soldats participaient en septembre à un exercice lorsque leur véhicule blindé léger VBL 6.0 a heurté un remblai dans le secteur réservé aux entraînements de la 5e Division sur la base Gagetown qui couvre une superficie de 1100 kilomètres carrés.

Le véhicule blindé léger (VBL) est un véhicule tout temps relativement bien protégé qui peut être utilisé sur la plupart des terrains, peut-on lire sur le site de la Défense. Ce véhicule peut traverser à gué les étendues d’eau à fond dur d’une profondeur pouvant atteindre 1,5 mètre. Capable d’atteindre la vitesse de 100 kilomètres à l’heure sur la route, le VBL donne au commandant beaucoup plus d’options au combat et dans les autres situations.

Une enquête a bien sûr été ouverte pour déterminer la cause exacte de l’incident.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.