Irak: les forces kurdes se sont emparés de plusieurs villages à l’est de Mossoul

0


Les peshmergas célèbrent leur victoire après voir libéré tous les villages tenus par des djihadistes à l’est de Mossoul qu’ils avaient pour mission de libérer ce premier jour de l’offensive sur Mossoul.(Rudaw)

Des milliers de combattants kurdes irakiens se sont emparés de plusieurs villages [9 au moins jusqu’ici selon les médias kurdes] tenus par des djihadistes à l’est de Mossoul dans le cadre d’une vaste offensive lancée lundi pour reprendre cette ville au groupe État islamique (EI).

« Près de 4.000 peshmergas participent à l’opération à Khazir sur trois fronts pour nettoyer les villages environnants occupés par l’EI », a affirmé le commandement général des forces kurdes dans un communiqué.

Selon lui, la progression des forces kurdes a été coordonnée avec les forces fédérales irakiennes qui progressent par le sud de Mossoul et est soutenue par l’aviation de la coalition internationale antijihadistes dirigée par les Etats-Unis.

Cette avancée s’inscrit aussi dans le cadre d’un déploiement qui a commencé il y a plusieurs mois pour reprendre des villages dans la plaine de Ninive, prise par l’EI en 2014 et anciennement habitée par des minorités chrétiennes, ont indiqué les commandants peshmergas.

Selon ces commandants, les peshmergas ont réussi à reprendre plusieurs localités et se trouvaient à proximité de Qaraqosh, une ville dont les chrétiens avaient été chassés par l’EI en 2014.

Selon un correspondant de l’AFP qui accompagne les troupes, les Kurdes sont soutenus dans leur progression par des raids aériens de la coalition internationale.

Qaraqosh était la plus grande ville chrétienne d’Irak avant sa prise par les djihadistes, qui a poussé sa population à fuir vers des zones sous le contrôle du gouvernement kurde irakien.

Des images des opérations diffusées par la chaîne kurde Rudaw ont montré des peshmergas tirant pour stopper un kamikaze à bord d’une voiture piégée avançant en leur direction.

Selon deux députés kurdes, au moins huit combattants kurdes ont été tués dans les opérations lundi mais il n’était pas clair dans quelles circonstances.

Le Premier ministre irakien Haider al-Abadi a annoncé dans la nuit de dimanche à lundi le lancement de l’opération pour la reprise du dernier grand bastion de l’EI en Irak, aux mains des djihadistes depuis juin 2014.

M. Abadi a affirmé que l’opération kurde faisait partie de l’offensive générale pour la reprise de Mossoul mais a souligné que seules l’armée et la police irakiennes entreraient dans la deuxième ville d’Irak.


Les commentaires sont fermés.