Irak: vague sans précédent de raids aériens de la coalition

0
Des colonnes de fumée se sont élevées dans le ciel après les bombardements des forces kurdes et des frappes aériennes de la coalition menée par les États-Unis contre les positions des djihadistes à Sinjar. (SAFIN HAMED/AFP)
Des colonnes de fumée se sont élevées dans le ciel après des bombardements des forces kurdes et des frappes aériennes de la coalition menée par les États-Unis contre les positions des djihadistes. (Archives/Safin Hamed/AFP)

La coalition antijihadistes menée par les Etats-Unis a mené une vague sans précédent de raids aériens pour soutenir l’offensive irakienne destinée à reprendre la ville de Mossoul au groupe Etat islamique (EI), ont indiqué des responsables américains lundi.

Une semaine après le début de l’opération, « tous les objectifs (ont été) remplis jusqu’ici et (il y a eu) plus de raids aériens de la coalition que pendant toute autre période de sept jours dans la guerre contre l’EI », a déclaré dans un tweet l’émissaire américain auprès de la coalition, Brett McGurk.

« Il y a eu 32 raids avec 1.776 munitions contre des cibles de Daech (l’EI) pour la semaine du 17 au 23 octobre », a précisé le porte-parole de la coalition, le colonel John Dorrian, à l’AFP.

M. Dorrian a souligné que chaque raid pouvait viser plusieurs cibles sur une période de quelques heures.

Ces raids « ont détruit 136 positions de combat de Daech, 18 tunnels que l’ennemi utilise pour se cacher et s’infiltrer au sein de certaines zones, et 26 voitures piégées entre autres cibles », a-t-il encore dit.

Le secrétaire américain à la Défense Ashton Carter était en Irak samedi et dimanche pour passer en revue l’opération militaire, la plus vaste dans le pays depuis le retrait des troupes américaines en 2011. Mossoul est le dernier grand fief de l’EI en Irak.

Les Etats-Unis mènent une coalition de 60 pays, dont font partie la France et la Grande-Bretagne, qui appuie les Irakiens sous la forme de milliers de frappes aériennes, de la formation de soldats irakiens et de conseillers sur le terrain.

Selon des chiffres du Pentagone, la coalition a mené plus de 15.800 frappes depuis que l’opération a été lancée en août 2014: quelque 10.200 en Irak et 5.600 en Syrie.

Les commentaires sont fermés.