La Marine royale canadienne dirige des exercices de préparation du détachement maritime dans le cadre de SPARTAN WARRIOR 2016

0
Le NCSM Fredericton, la première frégate de classe Halifax modernisée au début de 2015 (MDN)
Parmi les participants à l’exercice SPARTAN WARRIOR 2016, soulignons les NCSM Fredericton, Athabaskan, Montréal et St.John’s provenant du Canada ainsi que le ravitailleur espagnol ESPS Patino. (Archives/MDN)

SPARTAN WARRIOR 2016 est un entraînement mené par le Canada qui a lieu du 24 octobre au 16 novembre 2016, au large de la côte est de la Nouvelle-Écosse, le long de la côte est de l’Amérique du Nord, aussi loin que les Bahamas.

Les participants comprennent les Navires canadiens de Sa Majesté (NCSM) Fredericton, St John’s, Athabaskan et Montréal, ainsi que le navire ravitailleur espagnol (ESPS) Patino, qui compte dans son équipage des membres de la Marine royale canadienne (MRC). Parmi d’autres unités participantes, notons un contre-torpilleur, un navire ravitailleur et des sous-marins de la marine américaine (USN). Des aéronefs de l’Aviation royale canadienne (ARC) et de la USN participeront aussi à cet exercice.

L’exercice SPARTAN WARRIOR fournit aux participants de l’expérience en opérations navales modernes, permettant d’atteindre un niveau de préparation globale au déploiement dans le cadre de mission en mer partout dans le monde. De plus, le travail avec des marines partenaires permet une collaboration qui est souvent essentielle à la réussite de toute mission internationale.

Citation

« L’exercice SPARTAN WARRIOR 2016 a été conçu pour fournir aux matelots de la Flotte de l’Atlantique, aux équipages de groupe de l’aéronavale de l’Aviation royale canadienne et aux participants des pays alliés du développement expérientiel avancé en opérations navales modernes.

Parfaire les niveaux de compétences avec des pays aux vues similaires renforce notre confiance commune en ce qui concerne les systèmes de combat contemporains, les capacités de surveillance de grande échelle, le partage de l’information, et ultimement l’accomplissement de la mission et la défense de la force opérationnelle maritime de nos pays respectifs. »

Contre-amiral J. Newton, commandant des Forces maritimes de l’Atlantique

Faits saillants

L’édition 2016 de l’exercice SPARTAN WARRIOR est un entraînement dirigé par la MRC qui commence sur la côte est du Canada à la fin octobre. Les participants se rendront ensuite sur la côte est des États-Unis et finiront leur entraînement dans la mer des Caraïbes. Les Forces armées canadiennes sont résolues à favoriser et à améliorer l’interopérabilité avec les pays partenaires.

L’édition 2016 de l’exercice SPARTAN WARRIOR rassemble environ 1 500 participants provenant du Canada, des États‑Unis et de l’Espagne. Sept navires de surface, des sous-marins et de nombreux aéronefs, dont des hélicoptères et des avions de patrouille maritime, y participeront.

Parmi les participants, soulignons les NCSM Fredericton, Athabaskan, Montréal et St.John’s provenant du Canada ainsi que le ravitailleur espagnol ESPS Patino. L’ARC fournira trois hélicoptères CH-124 Sea King de la 12e Escadre Shearwater et un appareil CP-140 Aurora de la 14e Escadre Greenwood à l’appui de l’exercice. Se joindront à eux des navires de surface et des sous-marins des États‑Unis et de l’Espagne.

L’édition 2016 de l’exercice SPARTAN WARRIOR sera axée sur l’entraînement tactique dans le contexte d’un scénario géopolitique, facilitera l’entraînement dans un environnement interarmées et renforcera l’interopérabilité avec les alliés et les partenaires interarmées. Il se terminera par un scénario de guerre en mer de niveau avancé.

Le NCSM Montréal, à titre de navire expérimental de la MRC, procédera à des essais clés liés à la taille de l’équipage pendant l’édition 2016 de l’exercice SPARTAN WARRIOR.

Un hélicoptère CH-148 Cyclone participera à son premier exercice de la MRC, où l’on continuera à mettre à l’épreuve et à évaluer sa capacité opérationnelle tout au long de SPARTAN WARRIOR 2016.

SPARTAN WARRIOR 2016 a été conçu pour fournir des possibilités de formation avancée dans l’ensemble des opérations maritimes : dissuasion, combat, opérations de sécurité et planification d’opérations de stabilité dans un contexte interarmées multinationale. Cet exercice comprend aussi plusieurs exercices de tir réel pour les éléments de surface et aériens participants.

SPARTAN WARRIOR 2016 est conçu pour soutenir les exigences de formation de la MRC et appuyer la certification de déploiement du NCSM St John’s.

SPARTAN WARRIOR 2016 aura lieu principalement au large de la côte est d’Halifax (Nouvelle-Écosse), dans les zones d’opération des FMAR(A) le long du littoral est de l’Amérique du Nord et aux alentours des Bahamas.

Les commentaires sont fermés.