Le Canada participe à un exercice international de modernisation des techniques de guerre

0
De nombreuses simulations étaient présentes (Photo: Nicolas Laffont)
(Archives/Photo: Nicolas Laffont)

Le Centre de guerre terrestre de l’Armée canadienne participera pour la première fois à un exercice d’évaluation des techniques de guerre de l’armée dirigé par les États-Unis qui se déroulera du 17 au 30 octobre aux champs de tir de missiles de White Sands, au Nouveau-Mexique et Fort Bliss, au Texas.

Cet exercice de simulation par ordinateur sera axé sur la modernisation de l’armée, qui englobe l’évaluation de nouvelles capacités, l’interopérabilité, l’exploration de nouvelles technologies et l’amélioration de la préparation opérationnelle. En participant à cet exercice, l’Armée canadienne renforcera sa capacité à échanger de l’information avec les pays alliés et partenaires dans un contexte multinational.

Citation

« Le Centre de guerre terrestre de l’Armée canadienne voit l’exercice comme une occasion pour les soldats de s’entraîner dans le cadre d’un scénario complexe et réaliste mis en scène dans un contexte multinational. Ensuite, nous serons en mesure d’examiner les capacités de l’Armée pour déterminer quels sont les changements à appliquer, le cas échéant, pour concevoir et moderniser le quartier général de brigade idéal pour l’avenir, et nous prévoyons le faire d’ici 2030-2035. »

Le colonel D.A. Russel, directeur du Centre de guerre terrestre de l’Armée canadienne

Faits saillants

Le Centre de guerre terrestre de l’Armée canadienne, basé à Kingston (Ontario), élabore des idées et des plans pour que les capacités terrestres puissent contrer les menaces futures et assurer la sécurité.

Le 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada déploiera plus de 200 soldats dans le cadre de l’exercice.

Les forces armées américaines déploieront des soldats de diverses unités, soit le 1 (US) Corps, la 1st Armoured Division, la 2nd Armoured Brigade Combat Team, de même qu’une force opérationnelle aéroportée.

L’Australie, le Canada et le Royaume-Uni mettront sur pied un quartier général de brigade qui participera à l’exercice de simulation par ordinateur.

Les commentaires sont fermés.