Le ministre de la Défense conclut des réunions à l’OTAN et en Lettonie

0
Le ministre Sajjan le 28 ocotbe à la la Conférence de Riga, qui s’est penché sur le rôle de l’OTAN dans un environnement de sécurité complexe et en évolution.(Twitter/@LV_NATO)
Le ministre Sajjan le 28 ocotbe à la la Conférence de Riga, qui s’est penché cette année sur le rôle de l’OTAN dans un environnement de sécurité complexe et en évolution.(Twitter/@LV_NATO)

Aujourd’hui a marqué la fin d’une visite de trois jours en Belgique et en Lettonie, où le ministre de la Défense Harjit. S. Sajjan a fait avancer le rôle du Canada en tant que l’un des quatre pays-cadres de l’OTAN, chacun un élément clé dans le renforcement de la posture de dissuasion et de défense de l’OTAN dans l’Europe centrale et dans l’Europe de l’Est.

Alors qu’il participait à la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, à Bruxelles, en Belgique, le ministre Sajjan a assisté à de nombreuses réunions du Conseil de l’Atlantique Nord et a rencontré des représentants de l’Albanie, de la Lettonie, de la Roumanie et de la France. Il a également participé à la discussion organisée par le RU sur la coopération en Ukraine avec les États-Unis, la Pologne et la Lituanie. En concluant la réunion des ministres de la Défense de l’OTAN, le ministre a rencontré le ministre de la Défense letton et d’autres alliés qui contribueront au groupement tactique de la présence avancée renforcée du Canada en Lettonie, ce qui comprend l’Albanie, l’Italie, la Pologne et la Slovénie.

En Lettonie, le ministre Sajjan a aussi rencontré le président, Raimonds Vējonis, le ministre de la Défense, Raimonds Bergmanis, et le ministre des Affaires étrangères, Edgars Rinkēvičs. Après ces réunions, le ministre Sajjan a aussi fait partie du premier groupe d’experts lors de la Conférence de Riga, qui s’est penché sur le rôle de l’OTAN dans un environnement de sécurité complexe et en évolution. Aux marges de cette conférence, le ministre Sajjan a aussi rencontré le ministre de la Défense estonien, Hannes Hanso, et a visité la base militaire d’Adaži, où des membres des Forces armées canadiennes seront envoyés en mission en 2017.

Le Canada continue d’être un allié dévoué de l’OTAN, et réaffirme son engagement solide envers l’Alliance et son objectif de sécurité collective. Comme il a été annoncé par le premier ministre au mois de juillet, par l’entremise de l’opération REASSURANCE, le Canada a confirmé qu’il enverra des ressources des éléments terrestres, aériens et maritimes pour renforcer davantage les efforts de dissuasion de l’OTAN et pour encourager un dialogue positif et constructif.

«Le Canada est un membre dévoué de l’OTAN et envoie son personnel et ses ressources en déploiement aux endroits et aux moments nécessaires. Notre leadership et notre volonté à s’engager sont clairement appréciés par nos alliés, et font du Canada un endroit plus sécuritaire. Les contributions du Canada à la défense collective de l’Alliance renforcent la solidarité parmi les alliés et les pays partenaires», a déclaré Harjit Sajjan.

«La relation de longue date qui existe entre le Canada et la Lettonie est fondée sur l’amitié, le partenariat et le respect mutuel. C’est un privilège pour moi de représenter le Canada en Lettonie et de voir de mes propres yeux la base militaire d’Adaž, où seront accueillis les membres des Forces armées canadiennes et leurs homologues de l’Albanie, de l’Italie, de la Pologne et de la Slovénie en 2017. Je sais que le président Vējonis et les représentants lettons sont déterminés à assurer la réussite de nos efforts communs dans la région. J’ai hâte de vous rendre visite une fois de plus prochainement pour pouvoir constater l’excellent travail accompli par le groupement tactique multinational dirigé par le Canada à l’appui de la posture de dissuasion et de défense de l’OTAN.», a expliqué le ministre canadien de la Défense.

En bref

Un allié dévoué de l’OTAN depuis sa création en 1949, le Canada réaffirme son engagement envers l’Alliance. Le Canada établira sa plus importante présence militaire soutenue en Europe depuis plus de dix ans.

À la lumière de l’instabilité internationale continue, l’Alliance a décidé de renforcer davantage sa posture de sécurité et de défense tout en préservant la stabilité en Europe.

Comme il a été annoncé par le premier ministre Trudeau au mois de juillet 2016, les engagements renouvelés du Canada dans le cadre de l’opération REASSURANCE comprennent :

  • Terre: La force opérationnelle terrestre comptera au maximum 455 militaires, y compris l’élément de commandement du groupement tactique, une compagnie d’infanterie mécanisée, le soutien logistique au combat, ainsi que les véhicules et le matériel basés en Lettonie pour appuyer la contribution du Canada au renforcement de la présence avancée de l’OTAN en Europe de l’Est et en Europe centrale.
  • Mer: Une frégate de la classe HALIFAX envoyée dans le cadre d’un cycle rotationnel continu pour exécuter des exercices et des tâches opérationnelles, par exemple la surveillance et le contrôle essentiellement, avec le commandement maritime de l’OTAN.
  • Air: Une force opérationnelle aérienne composée de six chasseurs CF-18, avec les équipages aériens et le personnel de soutien, qui mèneront des opérations périodiques de surveillance et de police aériennes dans les zones de responsabilité de l’OTAN et qui participeront à des activités d’entraînement interarmées avec d’autres pays.

Avant de se rendre en Belgique et en Lettonie, le ministre Sajjan était à Paris, en France (le 25 octobre), aux côtés d’autres contributeurs principaux de forces, pour participer à la réunion d’un petit groupe de ministres de la Défense concernant la lutte contre Daech.

La Conférence de Riga est un forum annuel de haut niveau pour les dirigeants des domaines politiques, universitaires et d’affaires afin qu’ils puissent discuter de questions touchant la communauté transatlantique.

Les commentaires sont fermés.