Les opérations de soutien de la paix au cœur des rencontres du ministre Sajjan au siège de l’ONU

0
Après la 12e Conférence des ministres de la Défense des Amériques (CMDA) à Port of Spain, à Trinité-et-Tobago du 10 au 12 octobre 2016, le ministre Sajjan a réalisé une visite au quartier général des Nations Unies à New York (New York). (Twitter/@HarjitSajjan)
Après la 12e Conférence des ministres de la Défense des Amériques (CMDA) à Port of Spain, à Trinité-et-Tobago du 10 au 12 octobre 2016, le ministre Sajjan a réalisé une visite au quartier général des Nations Unies à New York (New York). (Twitter/@HarjitSajjan)

Le ministre de la Défense Harjit Sajjan a aujourd’hui réalisé une visite au quartier général des Nations Unies à New York (New York), où il a rencontré des représentants de l’ONU, des É.-U. et de l’Afrique et a réitéré l’engagement du Canada envers les opérations de paix de l’ONU, dans le cadre des efforts plus globaux du Canada visant à redynamiser la diplomatie et la direction du pays sur la scène internationale.

Pendant sa visite à l’ONU, le ministre Sajjan a rencontré le secrétaire général des Nations Unies, Ban Ki-moon, le secrétaire général désigné de l’ONU, Antonio Guterres, ainsi que d’autres représentants clés de l’ONU, y compris le secrétaire général adjoint des opérations de paix, Hervé Ladsous, le secrétaire général adjoint des affaires politiques, Jeffrey Feltman, et l’ambassadrice américaine à l’ONU, Samantha Power.

Les sujets abordés ont compris l’appui canadien récemment annoncé aux opérations de soutien de la paix de l’ONU, et la planification et les objectifs de la réunion des ministres de la Défense portant sur les opérations de maintien de la paix de l’ONU de 2017, qui sera organisée par le Canada, comme il a été annoncé au mois de septembre.

Le ministre Sajjan a animé un dîner avec des ambassadeurs de l’Afrique, y compris des représentants de l’Éthiopie, du Kenya, de l’Uganda, de la Tanzanie, de la République démocratique du Congo, de l’Afrique du Sud, du Rwanda, du Sénégal et de Sierra Leone. Le ministre a souligné les efforts du Canada visant à relancer les discussions avec des pays africains et a discuté des priorités en matière de paix et sécurité mondiales, surtout dans le contexte des problèmes de sécurité dont fait face l’Afrique.

«Je suis heureux d’avoir l’occasion de rencontrer des partenaires à l’ONU et j’attends avec intérêt la possibilité de travailler avec eux alors que nous accueillerons au Canada la réunion des ministres de la Défense portant sur les opérations de maintien de la paix de l’ONU de 2017.», a déclaré le ministre canadien de la Défense, ajoutant que le gouvernement canadien « relance la discussion avec nos alliés et nos partenaires en ce qui concerne les questions de paix et de sécurité. Nous nous sommes engagés à aider la direction des opérations de soutien de la paix et nous contribuerons, en collaboration avec nos alliés et nos partenaires, à la création d’un monde plus sécuritaire et pacifique.»

Au mois d’août 2016, le gouvernement du Canada a annoncé un engagement qui comptera jusqu’à 600 membres des Forces armées canadiennes qui participeront aux opérations de soutien de la paix de l’ONU.

La taille et la composition exactes de tout déploiement à venir des FAC à une mission de l’ONU seront déterminées après des discussions avec l’ONU et les nations partenaires du Canada, et après avoir évalué le meilleur endroit où le Canada peut faire un impact significatif.

Le 26 août 2016, Stéphane Dion, le ministre des Affaires étrangères, a annoncé le lancement du nouveau Programme pour la stabilisation et les opérations de paix (PSOP) d’Affaires mondiales Canada. Le Canada consacre 450 millions de dollars au PSOP. Le nouveau financement aidera à mieux protéger les civils, y compris les groupes les plus vulnérables, comme les personnes déplacées, les réfugiés, les femmes et les enfants.

Au mois de septembre 2016, le gouvernement du Canada a annoncé son intention d’accueillir la conférence sur les opérations de maintien de la paix de l’ONU de 2017, qui devrait rassembler des représentants de plus de 30 pays.

Les commentaires sont fermés.