L’exercice annuel VIGILANT SHIELD du NORAD débute

0
Un chasseur CF-188 Hornet traverse l’espace aérien de l’Alaska pendant l’exercice Vigilant Eagle du NORAD, le 28 août 2013. Des chasseurs et leur équipage, ainsi que des membres du personnel et de l’équipement du 8e Escadron de communication et de contrôle (Air), se sont joints à des appareils et à des équipages des États-Unis à la 5e Escadre Goose Bay (Terre-Neuve-et-Labrador) afin de participer à l’exercice Vigilant Shield du NORAD, qui se déroulera en octobre 2014 (Archives/Caporal Vicky Lefrançois/FAC)
Un chasseur CF-188 Hornet traverse l’espace aérien de l’Alaska pendant l’exercice Vigilant Eagle du NORAD, en 2013. (Archives/Caporal Vicky Lefrançois/FAC)

La Région canadienne du Commandement de la défense aérospatiale de l’Amérique du Nord (NORAD) a amorcé sa participation à l’exercice annuel d’entraînement en campagne VIGILANT SHIELD du NORAD. Le volet aérien de l’exercice, qui aura lieu du 17 au 21 octobre, fait partie de la série d’exercices VIGILANT SHIELD du NORAD qui se déroule partout aux États‑Unis et au Canada.

Au cours de l’exercice de cette année (VIGILANT SHIELD 2017), les forces à l’appui du NORAD se déploieront et mèneront des opérations d’affirmation de la souveraineté aérienne dans le Grand Nord et le Haut-Arctique, dans le but de démontrer leur capacité de détecter et de déterminer les menaces éventuelles dans certaines des régions les plus éloignées du monde et d’y réagir. L’exercice offre une occasion d’entraînement tactique fort utile auquel participent de nombreuses régions du NORAD et qui nécessite le déploiement de ressources aériennes à des emplacements dans le Nord canadien et aux États‑Unis, afin que le NORAD puisse maintenir une capacité crédible et immédiate d’adaptation à diverses situations pour être en mesure de réagir à une grande diversité de menaces.

Dans le cadre de l’édition 2017 de l’exercice VIGILANT SHIELD, le NORAD tire profit du succès obtenu durant l’instruction des années précédentes lorsqu’il a déployé des ressources aériennes et du personnel dans le Grand Nord pour un exercice portant sur les opérations de protection de la souveraineté dans l’espace aérien de l’Amérique du Nord et dans le Haut-Arctique. Cet exercice offre à de nombreux militaires des occasions d’entraînement essentiel, à l’aide de différents types d’aéronefs et de ressources du Canada et des États‑Unis, qui a pour but d’améliorer l’interopérabilité et de démontrer que le NORAD est capable de défendre l’Amérique du Nord.

« L’engagement du Canada à travailler avec ses partenaires américains pour défendre conjointement l’espace aérien de l’Amérique du Nord constitue une priorité absolue pour l’Aviation royale canadienne. Pour les forces armées du Canada et des États‑Unis qui relèvent du NORAD, la série d’exercices annuels VIGILANT SHIELD représente une occasion d’entraînement extraordinaire en vue de la défense des deux pays, à partir de bases et d’emplacements partout au Canada. », a déclaré le major-général Christian Drouin, commandant de la 1re Division aérienne du Canada et de la Région canadienne du NORAD.

En bref

Le NORAD est un organisme de commandement binational formé par un partenariat entre le Canada et les États-Unis. Il est chargé d’assurer l’alerte maritime et aérospatiale ainsi que le contrôle aérospatial pour l’Amérique du Nord.

En tant que commandement militaire binational, le NORAD illustre la collaboration et les liens opérationnels étroits entre le Canada et les États-Unis. Il assure la sécurité de l’Amérique du Nord.

Le NORAD dispose de nombreuses capacités et, conformément à son mandat, il y a recours pour fournir l’alerte et la défense aérospatiales du Canada et des États-Unis. Il assure la défense collective de notre espace aérien sans nécessairement faire de distinction entre l’espace aérien canadien et l’espace aérien américain.

Les scénarios de l’exercice VIGILANT SHIELD 2017 procurent aux participants l’occasion de se former et de s’entraîner à l’exécution de missions réelles dans un contexte d’instruction par simulation.

L’exercice VIGILANT SHIELD 2017 permet de valider les capacités de déploiement dans des environnements difficiles du Grand Nord ainsi que d’améliorer l’interopérabilité interarmées et la coopération, dans le but de protéger les frontières et les intérêts nationaux.

Les ressources ci-dessous seront déployées dans le cadre de l’exercice VIGILANT SHIELD 2017:

  • des CF-18 Hornet de l’Aviation royale canadienne (ARC) à Inuvik (T.N.-O.);
  • des chasseurs F-15 de la United States Air Force (USAF), à Yellowknife (T.N.-O.);
  • des avions E3 Sentry dotés d’un système aéroporté d’alerte et de contrôle et des ravitailleurs KC-135 Stratotanker, à la 5e Escadre Goose Bay (T.-N.-L);
  • un hélicoptère de recherche et de sauvetage (SAR) CH-149 Cormorant de l’ARC et du personnel et de l’équipement du 42 Esc Rdr, à la Station des Forces canadiennes Alert;
  • un hélicoptère SAR CH-149 et un avion SAR CC-130H Hercules de l’ARC, à l’emplacement de radar à longue portée de Point Barrow (Alaska) de la USAF;
  • du personnel de l’Armée canadienne pour assurer la sécurité sur place.

Les forces du NORAD qui participent à l’entraînement au vol réel seront sous le commandement du Quartier général de la Région canadienne du NORAD à Winnipeg (Manitoba) et seront coordonnées par l’entremise du Secteur de la défense aérienne du Canada, à la 22e Escadre North Bay (Ontario).
L’affectation d’aéronefs et de personnes en aussi grand nombre à Inuvik, à Yellowknife et à la 5e Escadre Goose Bay pour le volet aérien de l’exercice VIGILANT SHIELD permettra de démontrer la capacité de ces emplacements à servir de lieux d’entraînement utiles à l’appui de la mission du NORAD, et du rôle qu’ils jouent dans la défense de l’Amérique du Nord.

Les commentaires sont fermés.