Ouragan Matthew: le Canada déploie son équipe d’évaluation des catastrophes

0
L'ouragan Matthew. (NOAA)
L’ouragan Matthew. (NOAA)

Le ministre des Affaires étrangères Stéphane Dion, la ministre du Développement international et de la Francophonie Marie-Claude Bibeau, et le ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan, ont annoncé que le gouvernement du Canada avait déployé l’Équipe canadienne d’évaluation des catastrophes (ECEC) en Haïti et qu’il avait réservé jusqu’à 3 millions $ en aide humanitaire initiale pour aider Haïti et les autres pays de la région touchés par l’ouragan Matthew.

—–
Mise à jour au 8 octobre 2016

Les Forces armées canadiennes effectuent une préparation et une planification militaire prudente afin d’être en mesure de soutenir toute opération de secours qui pourrait être ordonnée par le gouvernement du Canada, explique la Défense nationale.

« Par exemple, on procède actuellement au chargement de fournitures de soutien à bord des ressources navales sur la côte Est, les capacités aériennes stratégiques sont en attente, et les membres des Forces armées canadiennes sont prêts, comme c’est toujours le cas ».

Ainsi, au besoin, les Forces armées canadiennes appuieront les efforts du gouvernement avec rapidité, efficacité et fierté, ajoute le ministère de la Défense qui rappelle que l’Équipe canadienne d’évaluation des catastrophes (ECEC), dirigée par Affaires mondiales Canada, est actuellement toujours sur place et évalue la situation afin de cerner les possibilités de suivi du gouvernement du Canada sur les options d’intervention‎.

—–

Mise à jour du 7 octobre 2016, à 8h00
Selon nos informations, les NCSM Athabaskan et NCSM Fredericton se préparent à un déploiement. Un départ pourrait être imminent.

– – –

L’ECEC doit effectuer une évaluation rapide de la situation, une étape cruciale pour assurer une intervention canadienne coordonnée, qui s’appuie sur des faits et répond aux besoins sur le terrain. Le Canada appuie également les équipes des Nations Unies pour l’évaluation et la coordination en cas de catastrophe déployées en Jamaïque et en Haïti, lesquelles sont encore à évaluer la situation afin de venir en aide aux autorités locales.

L’aide humanitaire du Canada servira à répondre aux besoins vitaux immédiats en fournissant aux victimes de l’eau et des services d’assainissement, de la nourriture, des abris et des services de santé de base, par l’intermédiaire de partenaires humanitaires d’expérience.

L’ouragan Matthew a frappé Haïti, la Jamaïque, Cuba et la République dominicaine, le 4 octobre. Plus de 1,24 million de personnes auraient été touchées par le passage de l’ouragan Matthew en Haïti, qui a été le pays le plus durement touché, et au moins 11 collectivités ont besoin d’aide à proximité des départements de la Grand’Anse, des Nippes et du Sud, où des inondations côtières sont survenues.

Le Canada soutient financièrement les organismes des Nations Unies, le mouvement de la Croix-Rouge et des organisations non gouvernementales afin d’acheminer rapidement l’aide humanitaire là où elle est requise.

«Le Canada est attristé par les pertes de vies qu’a causées l’ouragan Matthew en Haïti. Nous sommes résolus à venir en aide aux Haïtiens affligés et nous les épaulons en cette période éprouvante», a déclaré Stéphane Dion, ministre des Affaires étrangères.

Pour sa part, la ministre du Développement international et de la Francophonie Marie-Claude Bibeau a insisté sur le fait que «le Canada se tient aux côtés d’Haïti à la suite de cet ouragan dévastateur. Nous collaborons avec des partenaires humanitaires d’expérience, notamment des organisations non gouvernementales canadiennes et internationales, le mouvement de la Croix-Rouge et des organismes des Nations Unies sur le terrain, et nos équipes travaillent jour et nuit pour évaluer la situation. Notre gouvernement est prêt à fournir une aide supplémentaire pour rejoindre les personnes les plus vulnérables, en particulier les femmes et les enfants».

«Nous avons rapidement déployé l’Équipe canadienne d’évaluation des catastrophes au moyen d’un aéronef des Forces armées canadiennes pour qu’elle évalue les dommages. À mesure que la situation évolue, les Forces armées canadiennes sont prêtes à intervenir pour soutenir les efforts du gouvernement du Canada», a précisé quant à lui Harjit Sajjan, ministre de la Défense nationale.

Le rôle de l’ECEC est de rencontrer des représentants locaux et internationaux pour évaluer les besoins sur le terrain et déterminer les mesures d’aide que le gouvernement du Canada devrait prendre.

L’ECEC est composée de trois experts d’Affaires mondiales Canada et de trois membres des Forces armées canadiennes, y compris le commandant de l’Équipe d’intervention en cas de catastrophe.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action. #OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.