Plus de 3 millions $ en vols, dommages et pertes de matériel à la Défense nationale en 2015-2016

0
Habillés de leurs tenues de protections, les élèves-officiers sont prêts à se diriger vers la chambre à gaz de la garnison Farnham. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)
De nombreux uniformes, parties d’uniformes et d’équipements de combat ont été volés lors de la dernière année fiscale. (Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Comme chaque année, le Receveur général du Canada a rendu public son plus récent rapport des Comptes publics et examine donc les problèmes rencontrés par les différents ministères en ce qui concerne les pertes, les vols et les dommages causés à du matériel.

Dans son rapport 2016 des Comptes publics du Canada, le Receveur général du Canada indique que ce sont tout près de 6.500 tenues de combats qui auront été volées, endommagées ou considérées comme perdues aux Forces armées canadiennes entre le 1er avril 2015 et le 31 mars 2016.

De plus, un peu plus de 4.500 équipements spécifiques aux militaires ont aussi été volés, endommagés ou tout simplement déclarés en pertes corps et âmes; dans ce cas précis il peut s’agir de lunettes de protection balistique, de vestes pare-balles, de casques, de protège-genoux et de protège-épaules.

Ce sont aussi près de 3.000 équipements non spécifiques aux militaires qui ont été endommagés, volés ou perdus. Il s’agit d’équipement généralement employé dans le cadre d’opérations militaires, mais qui peut être utilisé dans un contexte non-militaire, comme des sacs de couchage, thermos, gourdes, lampes de poche, sacs de voyage, sacs à dos et couvertures.

L’ensemble des différents biens volés, endommagés ou perdus représente une somme de près de 3,3 millions $. L’an dernier, la Défense nationale et les Forces armées canadiennes avaient fait état de 4,4 millions $ en vols, dommages et pertes, ce qui représente une baisse significative de 25%.

Si cette baisse est une bonne nouvelle, le ministère de la Défense nationale rappelle qu’il prend «très au sérieux la sécurité et la protection» de ses ressources.

Dans un courriel envoyé à 45eNord.ca, le ministère précise ainsi que dans les cas de vol ou de perte de biens publics, «que ce soit à la suite d’une infraction ou d’un autre acte illégal, une enquête approfondie est menée par la chaîne de commandement, les autorités du Ministère ou la police militaire, et toutes les mesures disciplinaires ou correctives requises sont appliquées pour régler le problème». Également, «toutes les plaintes et allégations concernant des armes perdues ou volées sont prises très au sérieux et font l’objet d’une enquête menée par les autorités compétentes. De plus, tous les efforts sont déployés pour comptabiliser les armes utilisées dans le cadre de l’exécution des missions des Forces armées canadiennes».

Enfin, la Défense nationale explique aussi que la gestion des stocks militaires est une entreprise extrêmement complexe – encore plus que pour les gros détaillants. «Nos stocks, similaires à ceux de nos plus proches alliés, rassemblent des centaines de millions d’articles (plus de 600 millions): munitions, vêtements et pièces d’équipement, entre autres, tous éparpillés dans des centaines de lieux à travers le pays et le monde».

 Description de la perte Nombre Montant
Vol d’armes et accessoires 2                            14,00 $
Vol de tenue de combat 345                    27 858,00 $
Vol d’équipement de télécommunication 2                      1 086,00 $
Vol d’équipement de transport 2                      9 300,00 $
Vol d’équipement non spécifique au militaire 76                      4 916,00 $
Vol d’équipement spécifique au militaire 85                    17 532,00 $
Vol d’ordinateur 1                      1 800,00 $
Vol d’ordinateur portatif 1                         843,00 $
Vol d’outil 13                      2 945,00 $
TOTAL VOLS             66 294,00  $
Dommage à de l’équipement non spécifique aux militaires 9                     2 990,00  $
Dommage à de l’équipement spécifique aux militaires 38                     9 842,00  $
Dommage à de l’équipement technique 1                          28,00  $
Dommage à des outils 1                           58,00  $
Dommage à un véhicule de l’État 8                    6 200,00  $
Dommage à une tenue de combat 63                       6 111,00  $
Dommage aux unités de logement résidentiel 72                  78 960,00  $
Dommages à un édifice causé par l’eau 1                  63 000,00  $
Dommages à un édifice causé par un incendie 34                  99 093,00  $
TOTAL DOMMAGES            266 282,00  $
Perte d’armes et accessoires 1 285                   36 584,00  $
Perte de machinerie 9                   15 549,00  $
Perte de téléphone cellulaire 1                        200,00  $
Perte de tenues de combat 6 054                504 434,00  $
Perte d’équipement de technologie de construction 4                      7 821,00  $
Perte d’équipement de télécommunication 114                 169 740,00  $
Perte d’équipement de transport 47                 134 942,00  $
Perte d’équipement électrique 227                239 622,00  $
Perte d’équipement non spécifique aux militaires 2 863                327 448,00  $
Perte d’équipement spécifique aux militaires 4 573                966 949,00  $
Perte d’équipement technique 285                203 268,00  $
Perte d’ordinateur 132                263 989,00  $
Perte d’ordinateur portatif 2                     3 061,00  $
Perte d’outils 1 525                   56 023,00  $
TOTAL PERTES         2 929 630,00  $
TOTAL VOLS, DOMMAGES ET PERTES         3 262 206,00  $

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». En Afghanistan, en Haïti, en Europe de l'est, dans l'Arctique, aux États-Unis, ou un peu partout au Canada, il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action.

Les commentaires sont fermés.