Steinmeier: la période actuelle «plus dangereuse» que la Guerre froide

0
Un téléphone portable du chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier figurerait sur la liste des écoutes de la NSA, selon Wikileaks. (AFP/Archives/John Thys)
Le ministre allemand des Affaires étrangères Frank-Walter Steinmeier. (AFP/Archives/John Thys)

La période actuelle est « plus dangereuse » que la Guerre froide, a déclaré samedi le chef de la diplomatie allemande Frank-Walter Steinmeier au quotidien Bild, alors que les tensions ne cessent de grimper entre les États-Unis et la Russie.

« C’est une illusion de croire qu’il s’agit de l’ancienne Guerre froide. Les temps actuels sont différents, plus dangereux », a déclaré le ministre allemand des Affaires étrangères au quotidien le plus lu du pays.

« Le danger d’une confrontation militaire est considérable », a abondé l’ex-diplomate allemand Wolfgang Ischinger, qui a été médiateur de l’OSCE pour l’Ukraine, cité dans le même article. « Ce danger n’a jamais été aussi important depuis des décennies et la confiance entre l’Ouest et l’Est jamais aussi faible. »

Les États-Unis, qui ont suspendu en début de semaine leurs pourparlers avec la Russie sur un cessez-le-feu en Syrie, ont accusé vendredi Moscou et Damas de « crimes de guerre » à Alep.

Les relations entre les deux grandes puissances n’ont cessé de se dégrader depuis l’échec de la trêve qu’elles avaient initiée en septembre et qui n’avait duré qu’une semaine.

Le Conseil de sécurité de l’ONU doit examiner samedi deux textes visant à instaurer un cessez-le-feu à Alep, qui est bombardée sans relâche par Damas et son allié russe.

La guerre en Syrie, où combattent de nombreuses forces régionales et internationales sur un territoire complètement morcelé, a fait plus de 300.000 morts en cinq ans.

Les commentaires sont fermés.