Survol des CF-18 Hornet lors du match hommage des Alouettes aux Forces armées canadiennes

0


Survol des CF-18 à Montréal en octobre 2015. (twitter/ ‏@joseluis_mtl )

Le dimanche 2 octobre lors du match des Alouettes de Montréal en reconnaissance aux Forces armées canadiennes, deux aéronefs CF-18 Hornet de l’Aviation royale canadienne ont survolé le Stade Memorial Percival Molson au début du match.

Les deux aéronefs ont survolé le stade à une altitude d’au moins 500 pieds au-dessus de l’endroit le plus élevé de leur route, avant de reprendre de l’altitude pour retourner à la 3e Escadre Bagotville.

Le sergent David Grenon de la Musique de l'Aviation royale canadienne (FAC)
Le sergent David Grenon de la Musique de l’Aviation royale canadienne (FAC)
Les défilés aériens des aéronefs des Forces armées canadiennes appuient des activités spéciales. Ils sont planifiés avec soin et surveillés de près pour assurer la sécurité du public en tout temps, ont pris soin de préciser les Forces armées.

Lors de ce match hommage, l’organisation des Alouettes a témoigné sa reconnaissance aux membres des Forces armées canadiennes qui, en ce dimanche 2 octobre, étaient bien présentes dans le stade avec deux cents militaires et membres des familles de militaires provenant de Montréal et Québec, du QG de la 2e Division du Canada, du centre d’instruction, du groupe de soutien de la Division et des réservistes de la 35e Brigade qui ont assisté au match de l’équipe locale contre les Argonauts de Toronto.

De plus, non seulement les CF-18 ont survolé le stade avant le coup d’envoi, mais c’est un membre des Forces armées canadiennes,le sergent David Grenon, de la Musique de l’Aviation royale canadienne, qui chantera l’hymne national canadien.

Et il faut croire que la présence des membres des Forces armées leur aura porté bonheur puisque, après les CF-18, ce sont les Alouettes qui ont déployé leurs ailes, les Montréalais signant ce dimanche une convaincante victoire de 38-11 face aux Argonauts.

Tous les billets pour ce match hommage avaient été vendus et, sur les réseaux sociaux, l’équipe montréalaise avait pris soin de recommander à ses fans d’arriver tôt pour ne pas manquer le passage des CF-18 au début du match!

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.