Un ancien général des Marines James Cartwright inculpé de faux témoignage

0
Le général des marines James Cartwright, à l'époque où il était le numéro deux du Pentagone (Photo: DoD)
Le général des marines James Cartwright, à l’époque où il était le numéro deux du Pentagone (Photo: DoD)

Un général américain de haut rang à la retraite a été inculpé d’avoir fait une fausse déclaration dans le cadre d’une enquête sur des fuites concernant une attaque informatique que les États-Unis avaient lancée contre l’Iran en 2010.

Le général des Marines James Cartwright, ancien numéro deux de l’état-major des armées, a menti aux enquêteurs en prétendant ne pas être à l’origine de la transmission à un journaliste du New York Times d’informations confidentielles, selon l’acte d’inculpation consulté par l’AFP.

Ce journaliste, David Sanger, a écrit un livre relatant les détails d’une attaque américaine à l’aide du virus informatique Stuxnet contre les installations nucléaires iraniennes.

James Cartwright, ancien général quatre étoiles de 67 ans, a pris sa retraite en août 2011. Cet ancien pilote était considéré comme un proche conseiller militaire du président Barack Obama.

Stuxnet, conçu spécialement pour attaquer les opérations d’enrichissement d’uranium iraniennes, a frappé l’Iran en 2010 et a créé d’importants dégâts dans le programme nucléaire controversé de ce pays.

Les commentaires sont fermés.