Yémen: les rebelles menacent le trafic maritime à Bab Al-Mandeb selon la coalition arabe

0
Au Yémen, les forces loyales au président Hadi ont repris le 1er octobre 2015 le contrôle du détroit de Bab al-Mandeb (compte twitter/‏@aa_french)
Au Yémen, les forces loyales au président Hadi ont repris le 1er octobre 2015 le contrôle du détroit de Bab al-Mandeb (compte twitter/‏@aa_french)

La coalition militaire arabe intervenant au Yémen sous commandement saoudien a accusé les rebelles yéménites Houthis de menacer le trafic maritime à Bab al-Mandeb, après leur attaque d’un navire émirati près de ce détroit stratégique.

La coalition précise que l’attaque contre « le navire civil appartenant à la Compagnie de dragage maritime » des Émirats arabes unis, était « un grave signe de l’orientation des milices (Houthis) à mener des actions terroristes contre la navigation civile internationale et les bateaux de secours à Bab Al-Mandeb », à l’entrée de la mer Rouge.

Le navire a été attaqué dans la nuit de vendredi à samedi alors qu’il appareillait « sur sa route habituelle vers et depuis Aden pour transporter des secours et de l’aide médicale, et évacuer des civils blessés pour poursuivre leur traitement en dehors du Yémen », précise le communiqué de la coalition.

Bab al-Mandeb, par lequel transite une partie du trafic maritime mondial, est aux mains des forces progouvernementales yéménites depuis sa reprise à l’automne dernier, avec l’aide de la coalition arabe, aux rebelles Houthis alliés aux partisans de l’ex-président Ali Abdallah Saleh, qui s’en étaient emparées en mars 2015.

Samedi, les rebelles ont revendiqué l’attaque.

Ils ont annoncé sur leur site sabanews.net que « des roquettes avaient visé un navire de guerre émirati alors qu’il s’approchait des côtes de Mokha », sur la mer Rouge, affirmant que le navire avait été « complètement détruit ».

L’armée émiratie a pour sa part fait état samedi d’un « incident » dans le détroit de Bab Al-Mandeb impliquant un navire sous son commandement qui retournait d’un voyage de routine à Aden. Citée par l’agence officielle Wam, l’armée n’a pas déploré de victime à bord du navire, qui était en location.

D’autre part, les rebelles ont affirmé sur Sabanews.net que cinq personnes avaient été tuées et six blessées dimanche matin dans un raid aérien de la coalition contre des embarcations de pêche au large de la localité de Wahjah, au sud de Mokha. Cette information n’a pu être confirmée de source indépendante.

L’État des Émirats arabes unis est membre de la coalition arabe dirigée par l’Arabie saoudite, intervenue au Yémen pour soutenir le gouvernement reconnu par la communauté internationale face aux rebelles, qui se sont emparés notamment de la capitale Sanaa il y a deux ans.

Le conflit au Yémen a fait plus de 6.700 morts, dont environ la moitié de civils, selon les Nations unies.

Les commentaires sont fermés.