Messages du Gouverneur général et du Premier ministre pour le Jour du Souvenir

0

Gouverneur général

Chaque année, nous observons le silence à la 11e heure du 11e jour du 11e mois. Nous nous souvenons des gens qui ont servi notre pays — de ceux qui ont été blessés et de ceux qui ne sont jamais revenus. Nous nous souvenons de leurs parents et de leurs proches, qui, eux aussi, ont fait des sacrifices pour le Canada. Nous pensons au coût de la guerre, et à ses conséquences pour nos vétérans et nos soldats.

En ce jour du Souvenir, nous remercions ceux et celles qui ont servi le Canada.

Aux sombres réflexions de la journée s’ajoutent aussi des pensées pour l’avenir. En 2017, en plus de célébrer le 150e anniversaire du Canada, nous soulignerons le centenaire des batailles de la crête de Vimy et de Passchendaele et le 75e anniversaire du raid sur Dieppe. Il faut savoir ce qui s’est passé pour rendre hommage à ceux qui nous ont aidés.

Nos soldats d’hier et d’aujourd’hui, ainsi que leurs familles, ont tant donné pour notre pays. C’est maintenant à nous de les appuyer. En nous souvenant d’eux et de leurs actions. En leur rendant hommage. En nous engageant à trouver des solutions pacifiques à nos problèmes.

En ce jour du Souvenir, rappelons-nous la bravoure, les services et le dévouement de nos hommes et femmes en uniforme. N’oublions jamais.

Premier ministre

Aujourd’hui, nous prenons le temps de nous rappeler et de rendre hommage aux Canadiens et aux Canadiennes qui ont servi notre pays et qui se sont battus pour la liberté partout dans le monde.

Les heures passent, mais nos souvenirs restent. Nous avons tous le devoir de porter fièrement le flambeau et de garder sa flamme bien vivante. La cause de la liberté nous tient profondément à cœur, et chaque génération de Canadiens a répondu à l’appel pour servir son pays.

Nous devons nous souvenir que, au cours des Première et Deuxième Guerres mondiales, le Canada et Terre-Neuve ont combattu côte à côte. Cette année marque le 100e anniversaire de la bataille de Beaumont-Hamel, lors de laquelle une génération de Terre-Neuviens a donné sa vie pour défendre la liberté, la démocratie et la diversité dont nous jouissons aujourd’hui.

D’Ypres à la crête de Vimy, de Dieppe à Juno – nous n’oublierons pas. De la Corée à Suez, de Chypre à Kandahar – nous n’oublierons pas. Nous nous souvenons de la jeunesse d’hier qui, loin de chez elle, s’est battue pour la raison et le progrès. Elle a tenu tête à la tyrannie et a défendu la liberté, et elle a sacrifié son propre avenir pour l’avenir de tous.

Nous rendons hommage aux Canadiens les plus courageux qui se tiennent aux côtés de nos alliés à travers le monde. Chaque jour, ils font face à la menace terroriste et protègent nos valeurs les plus chères.

À 11 h, peu importe où vous êtes, je vous invite à observer les deux minutes de silence. Lorsque nous nous souvenons, nous devons penser à la guerre telle qu’elle était et telle qu’elle est. Seuls ceux qui se sont battus pour la liberté en connaissent le prix.

C’est pourquoi, aujourd’hui, nous nous tenons debout solennellement et en silence, le coquelicot près du cœur, et nous prenons le temps de nous souvenir.

N’oublions jamais.

Les commentaires sont fermés.