Un militaire de la Marine royale canadienne succombe à ses blessures après un accident de travail

0
Le matelot-chef Guillermo Morales Castellon.
Le matelot-chef Guillermo Morales Castellon.

Le matelot-chef Guillermo Morales Castellon est décédé le vendredi 25 novembre des suites de blessures subies le lundi 21 novembre dernier lors d’un accident de travail qui s’est produit au 443e Escadron d’hélicoptères maritimes basé à Patricia Bay, près de Victoria, en Colombie‑Britannique. 

Son épouse était à ses côtés au moment de son dernier soupir, selon le commandant des Forces maritimes du Pacifique.

Le Service national des enquêtes des Forces canadiennes (SNEFC) mènera une enquête sur les circonstances de cet accident avec l’aide de la Sécurité de la formation. De plus, une commission d’enquête sera chargée d’examiner les circonstances relatives au décès du matelot-chef Morales Castellon.

«Je tiens à offrir mes plus sincères condoléances à la famille, aux amis et aux collègues de matelot-chef Guillermo Morales Castellon en ces moments extrêmement difficiles; nous sommes tous attristés par son décès. Le personnel de la BFC Esquimalt et les Forces armées canadiennes continueront d’offrir le soutien nécessaire aux membres de sa famille afin de les aider à faire face à cette tragédie», a dit par voie de communiqué le capitaine de vaisseau Steven Waddell, commandant de la BFC Esquimalt.

Après avoir quitté le Honduras et immigré au Canada, le matelot-chef Guillermo Morales Castellon s’est enrôlé dans la réserve de l’Armée de terre, au 2e Régiment d’artillerie de campagne en 1995, et est passé à la Réserve navale au NCSM Donnacona en 1998.

En 2014, le matelot-chef Guillermo Morales Castellon a accepté d’être transféré à la Force régulière, et il a alors été affecté aux services logistiques de la BFC Esquimalt. Il servait au sein de l’équipe d’approvisionnement à Patricia Bay en appui au 443e Escadron

Un officier désigné et un aumônier des Forces armées canadiennes ont été chargés d’offrir du soutien immédiat et spécialisé aux membres de famille du matelot-chef, qui demandent qu’on respecte leur intimité en cette période difficile.

Étant donné qu’une enquête est en cours afin de définir la nature de l’incident, aucun autre détail ne sera communiqué pour le moment.

Le contre-amiral Art McDonald, commandant des Forces maritimes du Pacifique, dit qu’«évidemment, les hommes et femmes des Forces maritimes du Pacifique, de la BFC Esquimalt et du 443e Escadron sont dévasté par son décès. Il n’est jamais facile d’accepter la disparition soudaine d’un camarade de bord et ami».

Pour sa part, la conjointe de matelot-chef Guillermo Morales Castellon, se rappelle de quelqu’un «entièrement dévoué à son travail. Son extrême souci pour le respect des règles, de la justice et de la hiérarchie (rang) au travail faisaient de lui une personne consciencieuse et hautement professionnelle. Il s’assurait que son travail et celui de ses supervisés soit effectué de manière efficace. C’était une personne proactive qui prenait des initiatives et des décisions afin de toujours optimiser son travail et celui de son unité. Créer une bonne ambiance de travail était primordial pour lui».

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». En Afghanistan, en Haïti, en Europe de l'est, dans l'Arctique, aux États-Unis, ou un peu partout au Canada, il suit les Forces armées canadiennes lors d'exercices ou d'opérations, au plus près de l'action.

Les commentaires sont fermés.