Ottawa prolonge le contrat du simulateur d’effets d’armes de Cubic Global Defense

0
Des membres du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) participaient à une attaque simulée lors de l’exercice Maple Resolve, à Wainwright (Alberta), l'an dernier(Photo: caporal Tina Gillies, Section d’imagerie de la Base des Forces canadiennes, Wainwright)
Des membres du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada (5 GBMC) participaient à une attaque simulée lors de l’exercice Maple Resolve, à Wainwright (Alberta), l’an dernier(Archives/caporal Tina Gillies, Section d’imagerie de la Base des Forces canadiennes, Wainwright)

Le gouvernement du Canada a annoncé vendredi avoir exercé le 29 septembre dernier une option contractuelle pour prolonger le contrat de soutien en service lié au simulateur d’effets d’armes canadien (CWES ou, en français, SEA) conclu avec Cubic Global Defense.

La force militaire a recours à des simulateurs, comme le SEA, dans des zones rurales et urbaines pour former ses soldats. Le SEA intègre des composantes électroniques à des armes, à des soldats et à des véhicules utilisés dans le combat au laser pour recréer un environnement d’entraînement réaliste. En outre, ce système fournit une rétroaction précise sur le rendement offert par le soldat pendant la simulation pour ensuite surveiller l’efficacité des compétences collectives et individuelles.

L’option contractuelle exercée prolonge de cinq ans, c’est-à-dire d’octobre 2016 à octobre 2021, le soutien en service offert à l’égard du CWES. La valeur totale de cette option est évaluée à environ 200 millions de dollars.

« Le gouvernement du Canada s’engage à fournir aux hommes et aux femmes en uniforme l’équipement dont ils ont besoin, et ce, en temps opportun. Ce contrat permettra d’assurer un soutien en service lié au simulateur d’effets d’armes pour une autre période de cinq ans. », a souligné la ministre des Services publics et de l’Approvisionnement,Judy Foote.

« Notre gouvernement s’est engagé à s’assurer que nos soldats sont formés et sont prêts à affronter les réalités et les défis auxquels ils sont exposés en situation d’opérations. Ce système vient appuyer les Forces armées canadiennes en fournissant aux soldats un environnement réaliste, mais simulé, pour l’entraînement de combat. », a quant à lui déclaré le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan.

Le système CWES permet des exercices d’entraînement collectif force-sur-force en utilisant des lasers et des signaux radio plutôt que des munitions réelles. Les composants électroniques sont intégrés dans l’équipement de chaque soldat ainsi que sur tous les véhicules, ce qui permet une rétroaction instantanée sur les résultats de chaque engagement laser ou radio.

En juin dernier lors du plus grand exercice annuel de formation des Forces aériennes au Canada, l’exercice Maple Resolve au Centre d’entraînement de Wainwright, en Alberta, Cubic Global Defense avait d’ailleurs réalisé l’intégration de son système d’instrumentation de manœuvre de combat aérien (ACMI) à bord des CF-18 de l’Aviation royale canadienne, au système de simulation d’effet d’arme canadien (CWES). La démonstration de capacité de formation améliorée a été démontrée lors du plus grand exercice annuel de formation des Forces aériennes au Canada, Maple Resolve, au Canadian Manœuvre Training Centre à Wainwright, en Alberta, au Canada.

Filiale défense de Cubic Corporation, Cubic Global Defense, est un important fournisseur de systèmes de formation au combat réalistes, de communications sécurisées, d’opérations, de maintenance, de services techniques et autres services de soutien pour les États-Unis et les pays alliés.

Cubic Corporation est une société publique américaine fournissant des systèmes diversifiés et des services aux marchés du transport et de la défense dans le monde entier.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.