Un avion de chasse russe s’abîme en Méditerranée, le pilote sain et sauf

0
Un avion de chasse russe MiG-29K. (NDTV)
Un avion de chasse russe MiG-29K. (NDTV)

Un avion de chasse russe MiG-29K s’est abîmé en Méditerranée au moment où il tentait de se poser sur le porte-avions Amiral Kouznetsov au large de la Syrie, a annoncé lundi le ministère de la Défense, précisant que le pilote qui s’est éjecté était sain et sauf.

L’accident, dû à un problème technique, est survenu à quelques kilomètres de ce navire, a précisé le ministère dans un communiqué adressé aux agences de presse russes.

Le pilote, qui a été récupéré et ramené à bord du porte-avions, est « hors de danger » et « prêt à remplir des missions », a ajouté le ministère, selon lequel le MiG-29K effectuait un vol d’entraînement.

Photo diffusée en octobre 2-016 par l'Armée norvégienne montrant le porte-avions russe Amiral Kouznetsov au large de l'île norvégienne d'Andoya, le 17 octobre 2016. (forsvaret/AFP/ Forsvaret)
Photo diffusée en octobre 2-016 par l’Armée norvégienne montrant le porte-avions russe Amiral Kouznetsov au large de l’île norvégienne d’Andoya, le 17 octobre 2016. (forsvaret/AFP/ Forsvaret)
Il n’a pas précisé quand le chasseur s’était abîmé, mais a souligné que, malgré l’accident, les forces aériennes russes poursuivaient leurs activités en Méditerranée à partir de l’Amiral Kouznetsov.

« Les vols d’appareils à partir du porte-avions continuent conformément aux tâches assignées », a ainsi déclaré le ministère.

L’Amiral Kouznetsov, chargé de renforcer le dispositif militaire russe en Syrie, se trouve actuellement au large des côtes syriennes, avait annoncé samedi son commandant.

« Les navires escortant le porte-avions russe sont arrivés dans la zone désignée (…) dans l’est de la Méditerranée. Ils sont en train de remplir ensemble leurs tâches, en naviguant dans les eaux à l’ouest de la côte syrienne », avait alors dit Sergueï Artamonov à la chaîne de télévision publique russe Rossia 1.

Les avions embarqués sur l’Amiral Kouznetsov font des vols d’entraînement « quasi quotidiennement », avait-il ajouté.

La Russie procède depuis un peu plus d’un an à des frappes aériennes en soutien aux troupes du régime de Bachar al-Assad.

Les commentaires sont fermés.