Australie: la police déjoue un «complot terroriste» pour Noël

0
Interpellation de plusieurs personnes le 23 décembre 2016 à Melbourne préparant un attentat multi-mode «peut-être le jour de Noël».(Actu17)

La police australienne a annoncé vendredi avoir déjoué un « complot terroriste » inspiré par le groupe djihadiste État islamique (EI), en arrêtant sept personnes qui projetaient plusieurs attentats le jour de Noël dans le centre de Melbourne.

Le chef de la police de l’État de Victoria (sud-est de l’Australie), Graham Ashton, a précisé que les personnes interpellées projetaient d’attaquer, à l’aide d’explosifs, d’armes à feu et de couteaux, des lieux emblématiques de Melbourne comme la gare, la Place de la Fédération et la cathédrale Saint-Paul.

« Ces deux dernières semaines, (…) nous avons dû mener une enquête criminelle relative à la formation de ce que nous pensons être un complot terroriste », a déclaré Graham Ashton devant la presse.

« Nous pensons qu’il y avait l’intention de mener ce que nous appelons une attaque à modes multiples, probablement le jour de Noël. L’attaque (…) devait comprendre une explosion, l’utilisation d’explosifs, et nous avons des preuves », a-t-il poursuivi.

Les enquêteurs estiment que les suspects prévoyaient également d’employer d’autres armes, notamment des couteaux et des armes à feu, dans la deuxième ville d’Australie après Sydney (sud-est).

Les cibles de ce « complot terroriste » étaient toutes situées dans le centre de Melbourne, non loin du terrain de cricket où environ 100.000 personnes sont attendues pour le match test Australie-Pakistan le 26 décembre.

Sur les sept personnes interpellées vendredi matin, cinq restent incarcérées. Toutes étaient surveillées depuis plusieurs semaines.

Sur ces cinq suspects en détention, quatre sont nés en Australie et sont d’origine libanaise, et le cinquième est né en Egypte mais a acquis ensuite la nationalité australienne. Tous sont âgés d’une vingtaine d’années.

« Nous considérons qu’ils se sont certainement autoradicalisés, mais ont été inspirés par l’EI et la propagande de l’EI », a expliqué M. Ashton. « Si nous n’avions pas déjoué cette attaque, elle aurait été très grave, cela ne fait aucun doute », a affirmé le chef de la police.

Selon lui, cette attaque aurait pu faire « un grand nombre de morts et de blessés ».

Ce complot a été déjoué alors que l’Australie a relevé son niveau d’alerte après l’attentat qui a fait lundi soir 12 morts sur un marché de Noël à Berlin. L’attaque a été revendiquée par le groupe Etat islamique.

Et mercredi, une camionnette remplie de bonbonnes de gaz avait explosé devant le siège d’une organisation chrétienne à Canberra, la capitale australienne. Mais la police estime que l’incident n’avait aucun mobile politique ou religieux.

Le Premier ministre Malcolm Turnbull a remercié vendredi les services de sécurité et de police, affirmant qu’ils avaient permis d’éviter une probable catastrophe.

« Il s’agit d’un des plus importants complots terroristes que nous ayons déjoué ces dernières années », a estimé le Premier ministre. « Nous approchons de Noël, une période au cours de laquelle nous nous rassemblons dans la paix et l’amour avec nos familles. Ces terroristes cherchaient à bouleverser tout ça ».

Mais « ils sont en détention. Ils ne constituent plus une menace pour les Australiens », a-t-il affirmé.

Au cours des deux dernières années, 12 tentatives d’attentats ont été déjouées sur le sol australien, selon les autorités.

Quatre attentats ont cependant réussi, notamment le meurtre d’un policier à Sydney l’an dernier.

La police antiterroriste a procédé à un grand nombre d’arrestations depuis fin 2014. Le jeune âge et le niveau de radicalisation des personnes interpellées inquiète particulièrement les autorités.

Les commentaires sont fermés.