Le NCSM Edmonton contribue à saisir et à intercepter plus de deux tonnes de cocaïne dans l’est du Pacifique

0
Des marins de la garde côtière américaine et du NCSM Edmonton récupèrent des ballots de cocaïne jetés à la mer. (Services d'imagerie FMARP)
Des marins de la garde côtière américaine et du NCSM Edmonton récupèrent des ballots de cocaïne jetés à la mer. (Services d’imagerie FMARP)

Le NCSM Edmonton a aidé la garde côtière américaine (USCG) à intercepter trois livraisons de drogues illicites du 15 au 18 novembre 2016 dans les eaux internationales au large de la côte pacifique de l’Amérique centrale. Le poids total des cargaisons interceptées, dont le contenu a été confirmé comme étant de la cocaïne par la USCG, est estimé à 2 120 kilos.

Dans chaque cas, ces interceptions ont été rendues possibles grâce à la collaboration de la Marine royale canadienne, des Law Enforcement Detachments (LEDET), et des navires de patrouille et aéronefs de la USCG. La majorité de la cocaïne contenue dans chaque chargement a été récupérée de l’océan après avoir été larguée par les trafiquants présumés, qui se trouvaient à bord d’embarcations de pêche de type panga. Dans tous les cas, un aéronef de la USCG a assuré la couverture aérienne et a transmise de l’information aux équipes déployées dans des embarcations gonflables à coques rigides, et des navires de patrouille de la USCG ont été utilisés pour détenir et transporter les présumés trafiquants appréhendés.

«Les interceptions effectuées par l’Edmonton cette semaine sont le résultat de l’instruction spécialisée reçue par les membres de l’équipage avant le déploiement, ainsi que de leur travail acharné pendant celui-ci, a déclaré le capitaine de corvette Lucas Kenward, commandant du NCSM Edmonton. Je suis incroyablement fier d’eux pour ce qu’ils ont réussi à accomplir jusqu’à maintenant. Ils ont démontré la capacité des Forces armées canadiennes à communiquer, à échanger des renseignements et à bien s’intégrer aux aéronefs de patrouille maritime et aux unités de surface de nos alliés de la USCG et de la USN pour lutter contre le trafic de stupéfiants dans l’est du Pacifique».

En tout, lors des trois interceptions, 32 ballots de cocaïne ont été récupérés, pesant au total 1 510 kilos, et environ 610 autres kilos ont été perdus en mer malgré d’intenses recherches. Sept trafiquants présumés ont également été appréhendés par la USCG.

Des ballots de cocaïne jetés à la mer. (Services d'imagerie FMARP)
Des ballots de cocaïne jetés à la mer. (Services d’imagerie FMARP)

Lors de l’incident du 15 novembre, un ballot d’environ 40 kilos de cocaïne a été récupéré de l’océan et environ 610 autres kilos ont été perdus en mer malgré des recherches de dix heures par le NCSM Edmonton. Un navire de pêche de type panga a été arraisonné par une équipe de LEDET de la USCG, et quatre trafiquants présumés ont été appréhendés et éventuellement transférés à bord d’un navire de patrouille de la USCG.

Lors de l’incident du 17 novembre, 16 ballots, pour un poids total d’environ 760 kilos de cocaïne, ont été récupérés de l’océan. Un navire de pêche de type panga a été arraisonné par une équipe d’un LEDET de la USCG et trois trafiquants présumés ont été appréhendés et éventuellement transférés à un garde-côte de la USCG.

Lors de l’incident du 18 novembre, 15 ballots de cocaïne, dont le poids est estimé 710 kilos, ont été récupérés en de l’océan. Un navire de pêche de type panga est parvenu à s’échapper après avoir largué sa cargaison.

Les tests de la USCG ont confirmé que les ballots saisis contenaient de la cocaïne.

Parmi les types d’aéronefs impliqués dans les interceptions, citons l’avion HC 130-J et l’hélicoptère MH-65, tous deux de la USCG.

En 2016, les Forces armées canadiennes (FAC) ont contribué à saisir ou à intercepter environ 5 750 kilos de cocaïne et 1 520 kilos de marijuana.

Les commentaires sont fermés.