Le point sur les conflits en Syrie et Irak au 11 décembre

Des soldats des forces spéciales irakiennes le 30 novembre 2016 dans le quartier résidentiel d'al-Baker à Mossoul. Thomas Coex/AFP)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Il y a quelques jours, les forces du Hachd al-Chaabi sont entrées dans l'ancienne base aérienne de Tal Afar, à 6 km au sud de Mossoul, en Irak. (Rudaw)
Les forces du Hachd al-Chaabi, les Unités de la mobilisation populaire, des forces paramilitaires qui sont dominées par les milices chiites, dans la bataille de Mossoul, en Irak. (Rudaw)

Voici la situation samedi à 17H30 GMT sur les principaux fronts des conflits en Irak et en Syrie:

Alep

* Le régime contrôle plus de 85% des quartiers que les rebelles tenaient avant le début le 15 novembre d’une offensive aérienne et terrestre dévastatrice de l’armée syrienne et de ses alliés, selon l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

* Dimanche, l’armée syrienne a pris deux nouveaux quartiers, Assila et la quasi-totalité de Maadi, et plus de 10.000 civils ont fui en quelques heures vers les zones contrôlées par le gouvernement, selon l’OSDH.

* Au total, 120.000 personnes auraient quitté les zones que tenaient les rebelles depuis le lancement de l’offensive du régime pour reprendre la totalité de cette ville du nord de la Syrie, a indiqué l’OSDH dimanche.

* Les rebelles sont désormais acculés dans le sud de cette deuxième ville de Syrie.

* Plus de 400 civils ont été tués dans les quartiers rebelles depuis le 15 novembre, selon l’OSDH, alors que plus de 120 ont été tués par des tirs rebelles dans la partie sous contrôle gouvernemental de la ville.

Palmyre

* Les djihadistes du groupe État islamique (EI) ont de nouveau pris le contrôle de la ville antique de Palmyre (centre), dont ils avaient été chassés en mars par l’armée syrienne après l’avoir occupée pendant dix mois, a rapporté l’OSDH.

* Le groupe ultraradical avait lancé jeudi une offensive sur cette ville dont les vestiges sont classés au Patrimoine mondial de l’Humanité.

* L’armée turque et ses alliés syriens ont pénétré samedi à al-Bab, dernier fief de l’EI dans la province septentrionale d’Alep, selon l’OSDH.

Les Turcs au nord de la Syrie

La Turquie a lancé le 24 août une opération dans le nord de la Syrie qui vise à la fois les djihadistes et les combattants kurdes.

* Une alliance arabo-kurde soutenue par les États-Unis a annoncé samedi le début de la « seconde phase » de l’offensive destinée à bouter l’EI hors de Raqa, sa place forte, dans le nord de la Syrie.

Mossoul

* Les forces progouvernementales affirment avoir repris presque la moitié de l’est de Mossoul depuis le début, le 17 octobre, d’une vaste offensive pour reprendre à l’EI son fief en Irak.

* Les forces d’élite du contre-terrorisme (CTS), les plus avancées dans Mossoul, contrôlent plusieurs quartiers dans l’est de Mossoul et se rapprochent du Tigre, le fleuve qui divise la deuxième ville du pays.

* Les Unités de la mobilisation populaire, des forces paramilitaires qui sont dominées par les milices chiites et se battent sur le front ouest, ont annoncé dimanche avoir repris quatre nouveaux villages près de Tal Afar, une ville contrôlée par les djihadistes sunnites de l’EI entre Mossoul et la Syrie.

* Des forces du ministère de l’Intérieur et de la police sont présentes principalement au sud de la ville mais stagnent près de l’aéroport de Mossoul.

* Selon l’ONU, environ 90.000 personnes ont été forcées de fuir leur foyer depuis le 17 octobre.