Les Casques blancs syriens, candidats au prix Nobel de la paix, visiteront Montréal le 8 décembre

0

Le ministre des Affaires étrangères, Stéphane Dion, et le haut-commissaire du Royaume-Uni au Canada, M. Howard Drake, ont annoncé aujourd’hui que des membres de la Défense civile syrienne, aussi connus sous le nom de «Casques blancs», une organisation candidate au prix Nobel de la paix, effectueront une visite au Canada du 7 au 13 décembre 2016 pour prendre part à une série d’événements publics gratuits intitulés «Searching for Hope in Syria: In Conversation with the White Helmets» (En quête d’espoir en Syrie: une conversation avec les Casques blancs).

Le documentaire primé produit par Netflix, «Les Casques blancs», sera projeté à chaque rencontre, avant une discussion de groupe à laquelle participeront le chef des Casques blancs et président de la Défense civile syrienne, Raed Saleh, le directeur de programme (Syrie) pour la Fondation Mayday Rescue, Farouq Habib, et le fondateur et directeur de Mayday Rescue, James Le Mesurier. Ceux-ci expliqueront le travail qu’ils accomplissent pour former des bénévoles et sauver des milliers de vies dans l’une des régions les plus dangereuses du monde.

Rendues possibles grâce au soutien du haut-commissariat du Royaume-Uni et d’Affaires mondiales Canada, ces rencontres publiques constituent un nouvel exemple du travail que mènent de concert le Royaume-Uni et le Canada pour sensibiliser davantage la population à la situation dévastatrice en Syrie. Les deux pays sont d’importants donateurs pour financer les efforts humanitaires déployés en Syrie, et le Royaume-Uni est l’un des plus ardents défenseurs des Casques blancs sur la scène internationale.

On peut s’enregistrer dès maintenant pour la rencontre de Montréal qui aura lieu jeudi 8 décembre de 19h à 20h30 au Alumni Auditorium (H-110), Hall Building, de l’Université Concordia, 1455 De Maisonneuve Ouest, sous les auspices du Montreal Institute for Genocide &Human Rights Studies.Atrocity Prevention.

Le Canada a aussi annoncé aujourd’hui une contribution de 4,5 millions de dollars à Mayday Rescue pour soutenir les interventions vitales des Casques blancs en Syrie. Versée par l’intermédiaire du Programme pour la stabilisation et les opérations de paix (PSOPs), cette contribution permettra aux Casques blancs de recruter et de former des femmes comme bénévoles et d’établir de nouveaux centres afin de renforcer la portée de l’organisation et sa capacité de fournir des services essentiels à tous les Syriens qui en ont besoin, en particulier les femmes et les filles.

«Le soutien du Canada envers le peuple syrien demeure inébranlable. Je suis véritablement inspiré par le courage des Casques blancs, qui risquent leur vie pour aider les personnes les plus vulnérables en Syrie. Je tiens à les féliciter pour leur bravoure. Le Canada reste solidaire de ses alliés dans la recherche d’une entente politique qui permettra de mettre fin au violent conflit en Syrie.», a souligné le ministre canadien des Affaires étrangères,Stéphane Dion.

« Je suis heureux de collaborer avec Affaires mondiales Canada pour permettre la venue au Canada des membres de cette remarquable organisation. Face à la tragédie qui afflige la Syrie, il est essentiel que la communauté internationale concentre ses efforts sur cette crise et appuie ceux qui risquent leur vie pour en sauver d’autres. La candidature des Casques blancs au prix Nobel de la paix a mis en relief leur héroïsme, grâce auquel plus de 73 000 personnes prisonnières des décombres ont pu être sauvées. Cette tournée constituera pour tous une occasion de reconnaître la bravoure des Casques blancs et de discuter de l’avenir du peuple syrien. Aucune autre question internationale n’est plus urgente. », a pour sa part déclaré Howard Drake, haut-commissaire du Royaume-Uni au Canada.

« Nous sommes heureux de venir au Canada pour faire connaître notre travail grâce au documentaire et pour discuter avec les Canadiens de la dure réalité de la vie en Syrie. », a quant à lui déclaré Raed Saleh, chef des Casques blancs et président de la Défense civile syrienne.

Les Casques blancs de la Défense civile syrienne

Lorsque les bombes pleuvent, la Défense civile syrienne entre rapidement en action. Dans un pays où les services publics ne fonctionnent plus, ces bénévoles non armés risquent leur vie pour sauver les personnes en danger, quelle que soit leur religion ou leur allégeance politique. Surnommés les Casques blancs, ces secouristes travaillent dans le pays le plus dangereux du monde.

À mesure que le conflit en Syrie s’enlise, ce sont les simples citoyens qui paient le plus lourd tribut. Plus de 50 bombes et tirs de mortier s’abattent chaque jour sur certains quartiers de collectivités syriennes. Bon nombre de ces bombes sont constituées de barils rouillés bourrés d’explosifs et de clous qui sont largués depuis des hélicoptères du gouvernement. Les principales cibles sont des boulangeries et des marchés.

Immédiatement après un bombardement, les Casques blancs commencent à fouiller les décombres pour rechercher les survivants, tout en étant pleinement conscients que d’autres bombes peuvent être lâchées sur le site. Ces bénévoles ont sauvé quelque 73 530 vies, et ce nombre augmente chaque jour.

Mayday Rescue pour sa part est une organisation sans but lucratif qui collabore avec les collectivités marquées par un conflit en leur offrant de la formation, de l’équipement ainsi que des services de défense des droits et de sensibilisation.

Le conflit qui sévit en Syrie a déclenché la pire crise humanitaire du monde contemporain. Selon les Nations Unies, 13,5 millions de personnes en Syrie ont besoin d’une aide urgente, y compris les 6,5 millions de personnes déplacées à l’intérieur même du pays.

Le 8 février 2016, le Canada s’est engagé à verser une aide supplémentaire de 1,6 milliard de dollars sur trois ans pour faire face à la situation en Syrie et en Irak et dans l’ensemble de la région. Cette aide servira à des fins humanitaires, de développement et de sécurité et permettra de combler les besoins en nourriture, en abris d’urgence, en soins de santé, en protection et en services d’éducation d’urgence des Syriens touchés par la crise.

Le gouvernement du Canada a réinstallé plus de 33 000 réfugiés syriens depuis novembre 2015.

Les commentaires sont fermés.