Le NORAD prêt à suivre la trace du père Noël: déjà 61 ans de traditions (VIDÉO)

Comme chaque année depuis 1958, des bénévoles viendront au NORAD pour répondre aux questions des enfants (Photo: NORAD)
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Depuis 61 ans, NORAD et son prédécesseur CONAD suivent le vol du Père Noël à travers le monde, au fur et à mesure qu’il délivre des cadeaux à des milliards d’enfants. 45eNord.ca s’est entretenu avec le lieutenant-général Pierre St-Amand, commandant adjoint du NORAD.

Pour suivre le voyage du père Noël de pays en pays, ça se passe ICI.

La tradition est née en 1955 lorsqu’une erreur de numéro de téléphone s’est glissée dans une publicité d’un magasin de la société Sears Roebuck and Co. basé à Colorado Springs proposant aux enfants d’appeler le Père Noël. Sauf qu’en appelant le numéro de téléphone, les enfants obtenaient… la ligne d’urgence opérationnelle du commandant en chef du CONAD (organisation précédent le NORAD).

Le responsable opérationnel de l’époque, le colonel Harry Shoup, a d’abord pensé à une blague, puis les appels continuant d’arriver, il demanda à ses subordonnés de rechercher l’écho radar du Père Noël, parti du pôle Nord en direction du sud. Ainsi, les enfants qui appelèrent furent informés de sa position, ce qui donna naissance à cette tradition.

Comme chaque année, des bénévoles seront au NORAD le 24 décembre pour répondre aux questions des enfants. (Archives/NORAD)

Quatrième mission officielle du NORAD avec la surveillance de l’espace aérien, le contrôle de l’espace aérien et la surveillance de l’espace maritime, la surveillance du bon déroulement du vol du père Noël est devenu au fil des années une véritable institution qui mobilise aujourd’hui près de 1.500 personnes!

En 2015, ce sont pas moins de 141.000 appels que les 1.500 volontaires de l’équipe s’occupant du NORAD suivant le père Noël a reçu, ainsi que 3.000 courriels et près de 22 millions de visiteurs uniques sur leur site pour 70 millions de pages vues!

Si l’an dernier le lieutenant-général St Amand a répondu au téléphone avec des centaines d’autres bénévoles, cette année c’est en famille avec enfants et petits-enfants, en Saskatchewan, qu’il passera Noël.

Partageant avec 45eNord.ca plusieurs moments marquants, il explique: «L’an dernier j’ai répondu à l’appel d’un enfant qui venait d’Inde. Je suivais le script établi pour dire où se trouvait le père Noël et qu’il devait être au lit pour qu’il passe chez lui, et j’ai compris que c’était en fait un enfant américain qui appelait depuis l’ambassade américaine en Inde. Ça montre aussi que Canadiens et Américains, même loin de la maison veulent quand même se reconnecter un peu avec leur pays d’origine».

Il se dit également bien fier du rôle tenu par les Canadiens-français au NORAD et durant cette opération, puisqu’ils jouent un rôle primordial pour communiquer avec toute une partie du monde, normalement inaccessible pour la plupart des Américains.

Vous pourrez suivre toute la journée du 24 décembre sur 45eNord.ca le trajet du père Noël à travers le monde.