Côte d’Ivoire: tirs dans le plus grand camp militaire d’Abidjan

0

Des coups de feu ont été tirés dans la caserne d’Akouedo, le plus grand camp militaire d’Abidjan, selon plusieurs témoins, alors que les négociations entre soldats mutins et le ministre de la Défense se poursuivaient à Bouaké, la deuxième ville de Côte d’Ivoire.
—-
Mise à jour du 13/01/2017 à 21h54

Un accord a été trouvé vendredi soir entre des militaires mutins et le gouvernement ivoirien, a appris l’AFP de source proche de la présidence, confirmée par plusieurs sources locales et une proche du gouvernement, alors que la tension montait dans le pays avec des tirs dans plusieurs casernes.

« Un accord a été trouvé à Bouaké (centre) entre le chef d’état-major, le ministre de la Défense et les militaires » mutins, a affirmé la source proche de la présidence à l’AFP. « Les militaires ont accepté de rentrer dans les casernes et les tirs ont cessé pour cette raison à Bouaké », a affirmé une source locale dans la deuxième ville du pays, épicentre de la crise où avaient lieu les négociations entre les mutins et le ministre de la défense Alain-Richard Donwahi.

—-

« Il y a eu des tirs, des rafales qui proviennent de la caserne. Ça s’arrête et ça repart aussitôt », a affirmé à l’AFP Mathilde Kouadio, une professeure résidant dans le quartier alors que d’autres témoins ont aussi assuré, sous couvert de l’anonymat, avoir entendu des coups de feu.

La semaine dernière lors de la mutinerie des militaires réclamant des améliorations de leurs conditions, qui avait commencé à Bouaké, des soldats avaient tiré en l’air dans plusieurs casernes d’Abidjan dont celle d’Akouedo pour marquer leur solidarité avec les mutins. Il n’y avait pas eu de victimes.

Les commentaires sont fermés.