ICEMAN: une épreuve d’endurance et de détermination réussie pour les soldats de Valcartier

0
Le vainqueur du Trophée ICEMAN pour l’année 2017 : le 2e Bataillon, Royal 22e Régiment. (Sdt Marc-André Leclerc, 12e RBC – à Base Militaire De Valcartier)

Lors de la seconde édition du défi «ICEMAN» qui s’est tenue hier et aujourd’hui à Valcartier, les membres du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canda (5 GBMC) ont une fois de plus repoussé leurs limites. Sous la forme d’un pentathlon hivernal, les militaires ont alors été mis à l’épreuve en franchissant près de 25 km à la marche, en ski, en raquette et à la course.

ICEMAN comporte les épreuves suivantes : 5,5 km de marche avec charge (environ 35 lb), de 8,7 km de ski militaire, de 5 km de raquette, de 5,5 km de course et de tir avec arme personnelle. Soit un total de 24,7 km!

Plus de 400 militaires provenant principalement des 8 unités du 5 GBMC ont pris part à la 2e édition d’ICEMAN.

À la différence de 2016, la participation à cette 2e édition du défi ICEMAN a été élargie aux compétiteurs des autres formations de l’Armée. Plus de 50 concurrents provenant notamment de Gagetown (N.-B.) et de Petawawa (Ont.) ont alors concouru pour la première fois dans ce challenge. Des soldats français et américain ont également pris part à la compétition.

Meilleur temps ICEMAN individuel (global) : 2 h 25 min 38 s (major David Lacombe, 3e Bataillon, Royal 22e Régiment)
Meilleur temps ICEMAN individuel (femme) : 3 h 35 min 43 s (caporal Diane Morin, 2e Bataillon, Royal 22e Régiment)
Meilleur temps ICEMAN en équipe : 2 h 31 min 07 s (unité gagnante = 3e Bataillon, Royal 22e Régiment)

Le challenge ICEMAN s’ajoute aux Jeux d’hiver du 5 GBMC, un événement pris au sérieux par les unités, dont les participants se sont préparés pendant plusieurs semaines.

Les épreuves du défi ICEMAN visent en particulier à promouvoir la robustesse physique et la résilience mentale chez les membres du 5 GBMC.

JEUX D’HIVER

En plus des cinq épreuves d’ICEMAN, les soldats ont réalisé les épreuves des Jeux d’hiver du 5 GBMC, soit un match de hockey et du souque à la corde, ainsi qu’une course tous grades (militaires du rang et officiers).

Pour le 5 GBMC, les Jeux d’hiver sont une tradition qui se perpétue depuis au moins quarante ans à Valcartier
Les épreuves des Jeux d’hiver ont pour objectifs principaux de favoriser l’esprit d’équipe, la bonne forme physique et morale, ainsi que la saine compétition chez les soldats.

«L’esprit de cohésion et le dépassement de soi sont pour moi des valeurs importantes à promouvoir dans les rangs militaires. ICEMAN, qui combine plein air et sport en contexte hivernal, incarne le summum du défi qui peut être lancé à des militaires basés dans une province nordique comme le Québec. De mon passage comme commandant de brigade, je suis particulièrement fier d’avoir pu enrichir la tradition des Jeux d’hiver à Valcartier. En plaçant la barre haute et en ouvrant nos portes aux compétiteurs militaires d’ailleurs au Canada et dans le monde, nous nous assurons d’avoir à Québec une compétition hivernale de calibre mondial. Je félicite donc tous les participants et j’applaudis aussi les organisateurs de ce défi.», a déclaré le Brigadier-général Michel-Henri St-Louis, commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada.

Les commentaires sont fermés.