La coalition aide la Turquie dans le nord de la Syrie

31
Syrie: 10 morts le 8 novembre 2015 dans des raids contre la ville de Al-Bab, ville tenue par l'EI. (Compte Twitter/@NewsIslam)
Temps de lecture estimé : 2 minutes
Syrie: raids en 2015 contre la ville de Al-Bab, tenue par l’EI. (Archives/Twitter/@NewsIslam)

La coalition internationale contre le groupe État islamique (EI) a mené récemment quatre frappes dans le nord de la Syrie pour aider la Turquie, qui mène une offensive pour reprendre une ville clé aux djihadistes de l’EI, a indiqué mardi un porte-parole.

La coalition n’avait pour l’instant mené aucun bombardement pour aider la Turquie dans son offensive sur la ville d’Al-Bab, alors qu’elle avait soutenu la Turquie au début de son offensive en Syrie, en août dernier.

Ni Washington ni Ankara n’avait clairement expliqué les raisons de cette situation.

Mais de profondes divergences opposent la coalition et la Turquie sur la question des Forces démocratiques syriennes, une coalition arabo-kurde considérée par Ankara comme un faux nez des milices kurdes syriennes YPG, une organisation terroriste selon eux.

Les Forces démocratiques syriennes sont au contraire considérées par la coalition comme leur allié le plus efficace contre les djihadistes en Syrie.

« Nous avons identifié des cibles » près d’Al-Bab « en travaillant avec la Turquie », et « nous nous attendons à continuer ce genre de frappes », a indiqué mardi le colonel John Dorrian, le porte-parole militaire de la coalition interrogé par vidéo-conférence depuis Bagdad.

Quatre bombardements au total ont eu lieu pour l’instant dans la région d’Al-Bab, a-t-il précisé.

Le porte-parole n’a pas expliqué pourquoi la coalition avait finalement commencé à mener des bombardements pour soutenir les forces turques autour d’Al-Bab.

La Turquie est aussi un allié clé de la coalition, notamment en mettant à disposition sa base aérienne d’Incirlik (sud) pour les avions alliés menant des opérations contre les djihadistes.

La Turquie a rappelé récemment qu’elle se réservait le droit de fermer la base à la coalition.

Les forces turques sont engagées depuis plusieurs semaines dans des combats meurtriers pour reprendre Al-Bab, dans le nord de la Syrie, avec les groupes rebelles syriens qui leur sont alliés.