Le NCSM Charlottetown rentre au pays après avoir participé à l’opération REASSURANCE

0
La frégate NCSM Charlottetown, le 13 octobre 2016. (Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Le NCSM Charlottetown est de retour à son port d’attache d’Halifax (Nouvelle-Écosse) aujourd’hui, après avoir été déployé avec succès pendant six mois dans le cadre de l’opération REASSURANCE, qui désigne la participation du Canada aux mesures d’assurance et de dissuasion appliquées par l’OTAN dans l’objectif de favoriser le maintien d’un climat de sécurité et de stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est.

Le NCSM Charlottetown agissait comme navire de commandement de l’unité opérationnelle 2 du 2e Groupe maritime permanent de l’OTAN (SNMG 2) en assurant le leadership et la coordination d’un détachement de navires de l’OTAN dans le cadre d’opérations menées dans la mer Noire et dans la mer du Nord, et aussi dans le cadre d’une série d’exercices multinationaux en Atlantique Nord.

Par l’opération REASSURANCE, le Canada démontre sa volonté à participer aux mesures d’assurance et de dissuasion appliquées par l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est.

« J’aimerais souhaiter un bon retour à la maison aux membres de l’équipage du NCSM Charlottetown après leur déploiement réussi dans le cadre de l’opération REASSURANCE. Le navire et son équipage ont mené leurs opérations sans encombre avec nos alliés et partenaires de l’OTAN pour favoriser le maintien de la sécurité et de la stabilité en Europe centrale et en Europe de l’Est. La MRC est fière de pouvoir agir sur la scène mondiale au nom des Canadiens et du gouvernement du Canada. », a déclaré le vice-amiral Ron Lloyd, commandant de la Marine royale canadienne.

« Nous pouvons tous être fiers de nos concitoyens canadiens qui servent à bord du NCSM Charlottetown pour le rôle qu’ils ont joué pendant qu’ils étaient déployés dans le cadre de la mission d’assurance et de dissuasion de l’OTAN. », a pour sa part déclaré le contre-amiral John Newton, commandant de la Force opérationnelle interarmées (Atlantique) et des Forces maritimes de l’Atlantique, soulignant que « Le Charlottetown a patrouillé, avec nos alliés, dans les eaux du flanc nord la côte norvégienne jusqu’au flanc sud-est de la Turquie. Leur professionnalisme et leur compétence ressortaient lors de chaque patrouille, chaque exercice, chaque visite portuaire et chaque échange diplomatique auxquels ils ont participé. Je félicite l’équipage du navire pour leur solidarité en tant qu’équipe et pour leur excellence opérationnelle. Je reconnais cependant que le succès vient avec des sacrifices. Nous sommes très reconnaissants envers les familles, solidaires et compréhensives, qui se sont ennuyées de leurs proches pendant le temps des Fêtes. »

En bref

Le 27 juin 2016, le NCSM Charlottetown a quitté Halifax pour se rendre dans la zone d’opérations interarmées (JOA) de l’opération REASSURANCE dans la mer Méditerranée. À son arrivée, le 29 juin, le Charlottetown a remplacé le Fredericton pour soutenir les activités d’assurance et de dissuasion maritimes dirigées par le SNMG 2 de l’OTAN dans la région.

Le SNMG2 est un groupe opérationnel maritime multinational et intégré composé de navires de divers pays alliés. Ces navires sont disponibles sur une base permanente par rotation pour permettre à l’OTAN d’exécuter des exercices et d’autres tâches opérationnelles dans les zones de responsabilité du Commandement maritime de l’OTAN.

Le NCSM Charlottetown est le cinquième navire de la Marine royale canadienne et la troisième frégate modernisée de classe Halifax à avoir été déployé pour appuyer les mesures d’assurance et de dissuasion appliquées par l’OTAN en Europe centrale et en Europe de l’Est depuis avril 2014. Ces déploiements mettent en évidence l’engagement du Canada envers ses alliés et l’importance qu’il accorde à la solidarité de l’Alliance face à la volatilité de la situation sur le plan de la sécurité en Europe.

Dans le cadre de son déploiement, le navire a exécuté un éventail de missions dans toute la gamme des opérations, notamment en matière de surveillance et de contrôle et de défense régionale. La participation du Canada à cette mission de l’OTAN donne aussi aux Forces armées canadiennes la chance de prendre part à des exercices et entraînements multilatéraux de renforcement des capacités militaires qui permettent d’accroître l’interopérabilité entre alliés.

Le NCSM Charlottetown a mené des patrouilles avec ses partenaires de l’Alliance à partir de la côte norvégienne jusqu’en mer Noire. Le navire et son équipage ont fourni son soutien dans le cadre de diverses activités du gouvernement du Canada et de l’OTAN en faisant escale dans plusieurs ports dans le cadre de visites diplomatiques militaires, notamment en Égypte, à Barcelone (Espagne), et à La Canée (Grèce).

Le NCSM Charlottetown est une frégate de classe Halifax modernisée comprenant un équipage d’environ 250 militaires, incluant le détachement aérien de l’hélicoptère CH-124 Sea King embarqué et une équipe d’arraisonnement des navires spécialisée.

Le NCSM Charlottetown a terminé le programme de modernisation des navires de la classe Halifax et de prolongation de la vie des frégates en juin 2014. Il est maintenant équipé d’un nouveau système de gestion du combat, de nouvelles capacités radar, de systèmes de guerre électronique, de communications et de missiles mis à niveaux, et d’un nouveau système de contrôle intégré de plateforme.

Les commentaires sont fermés.