Malgré l’attentat à la Mosquée de Québec: les niveaux nationaux demeurent au niveau «modéré»

0
Le Centre culturel islamique de la ville de Québec. (Google)

Aujourd’hui, Ralph Goodale, ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile, a fait une déclaration au sujet de la fusillade survenue hier soir au Centre culturel islamique de Québec.

«Nous offrons nos sincères condoléances aux familles et aux amis touchés par l’horrible attentat perpétré à Québec. Nous sommes profondément attristés par cette tragique hécatombe, et nos pensées accompagnent la collectivité en cette période difficile.

Je reçois régulièrement de l’information sur la situation, et je salue les efforts que l’Équipe intégrée de la sécurité nationale (EISN) à Québec a déployés afin d’intervenir rapidement lors de cet incident. Cette intervention est le fruit d’une étroite collaboration de la Police de Québec dans le cadre de la gestion du terrorisme, qui permet aux services pertinents de collaborer étroitement et efficacement à la protection du public.

En ce moment, les niveaux nationaux de la menace terroriste au Canada demeurent au niveau «modéré», où ils se situent depuis 2014.

Le gouvernement du Canada surveille toutes les menaces potentielles et a mis en place des mesures énergiques pour s’y attaquer. Cependant, les Canadiens devraient toujours être conscients du risque que représente le terrorisme et signaler toute activité suspecte au Réseau info‑sécurité nationale (1‑800‑420‑5805), ou en communiquant avec leur service de police local.

Notre gouvernement maintiendra fermement son engagement à protéger le pays contre les terroristes et la peur qu’ils souhaitent instaurer. Le Canada demeurera vigilant et uni, et il continuera à protéger nos droits et libertés.

J’aimerais également ajouter que la période d’application sous le programme de financement des projets d’infrastructure de sécurité pour les collectivités à risque devait fermer demain. Le Ministère de la Sécurité publique reportera la date de fermeture pour permettre aux écoles, aux lieux de culte et aux centre communautaires de réexaminer leur infrastructure et possiblement – de la renforcer.

Comme l’enquête se poursuit, les autorités ne peuvent transmettre toute l’information. De plus amples renseignements seront fournis dès que possible.»

Les commentaires sont fermés.