Afghanistan: l’Otan n’a pas assez de soldats sur place (général américain)

0
Des soldats de l’armée américaine de la base Connelly, dans la province de Nangarhar en Afghanistan, proche du Pakistan, le 13 août 2015. (Archives/Wakil Koshar/AFP)

Il manque « quelques milliers d’hommes » aux forces de l’Otan en Afghanistan pour qu’elles puissent accomplir pleinement leur mission de soutien aux forces afghanes, a estimé jeudi à Washington le général américain John Nicholson qui commande ces forces.

« Dans la mission d’entraînement et de conseil » aux forces de sécurité afghanes, qui luttent contre les talibans, « nous avons un manque de quelques milliers » de soldats, a-t-il déclaré devant le Sénat américain.

Les forces de l’Otan comptent à l’heure actuelle quelque 13.300 hommes en Afghanistan, dont la moitié environ sont des militaires américains.

Le général Nicholson a ajouté qu’il était en train de discuter des ces carences avec ses supérieurs, dont le nouveau secrétaire à la Défense James Mattis.

Le sujet sera abordé lors de la prochaine réunion ministérielle de l’Otan à Bruxelles à la mi-février, a-t-il précisé.

Tant les États-Unis que les autres alliés de l’Otan pourraient être appelés à fournir des troupes supplémentaires pour répondre aux besoins, selon lui.

Le général Nicholson s’est également inquiété pendant son audition du rôle joué par la Russie, l’Iran et le Pakistan dans le pays.

« Je reste inquiet de l’influence de certains acteurs extérieurs, particulièrement le Pakistan, la Russie et l’Iran », a-t-il déclaré devant les sénateurs de la commission des Forces armées du Sénat.

Cette influence « continue de donner légitimité et soutien aux talibans et d’affaiblir les efforts afghans pour créer un Afghanistan stable », a-t-il estimé.

Depuis le 1er janvier 2015, les forces de l’Otan en Afghanistan n’ont plus de mission de combat et sont chargées de former et de conseiller les forces de sécurité afghanes.

Mais ces dernières ont du mal à résister aux talibans. Elles ont perdu du terrain sur les jihadistes et leurs pertes ont grimpé de 35% en 2016 par rapport à l’année précédente, selon un rapport gouvernemental américain publié la semaine dernière.

170209-Nicholson_02-09-17 by Anonymous opV0GNQtw on Scribd

Les commentaires sont fermés.