Au menu du dernier rapport annuel du SCRS: terrorisme et cybermenaces

0


Message du directeur, Rapport public du SCRS 2014-2016

Le terrorisme demeure la principale menace pour la sécurité du Canada, qui fait en outre face tous les jours à des cyberattaques «graves», révèle le dernier rapport annuel le Service canadien du renseignement de sécurité (SCRS), publié aujourd’hui.

Le dernier rapport annuel du SCRS couvre en fait deux ans, de 2014 à 2016, car aucun rapport n’a été publié l’an dernier.

« Les cybermenaces qui émanent de groupes hostiles continuent d’évoluer. Des organisations parrainées par des États et des groupes terroristes mènent des opérations à l’aide de réseaux informatiques (ORI) contre les intérêts canadiens au pays et à l’étranger. Le Canada demeure la cible de cyberactivités malveillantes ainsi qu’une plate-forme à partir de laquelle ces groupes hostiles mènent des ORI contre les organisations d’autres pays. », dit le rapport.

Des activités de cyber-espionnage et d’influence financées par l’État visant le secteur privé se déroulent également, en particulier dans le secteur des technologies de pointe et dans les infrastructures essentielles.

Mais « les extrémistes violents susceptibles d’être encouragés à perpétrer un attentat au Canada demeurent la principale menace terroriste qui plane sur le Canada », affirme le rapport 2014-2016 qui souligne que « Les idéologies extrémistes violentes auxquelles souscrivent des groupes terroristes comme Daech et al-Qaïda continuent de séduire certaines personnes au Canada. »

Onze Canadiens sont morts dans des attaques terroristes dans cinq pays l’année dernière, et 15 gardes de sécurité népalais protégeant l’ambassade du Canada à Kaboul ont été tués, rappelle le rapport publié aujourd’hui. «Le personnel des Forces armées canadiennes, les représentants du gouvernement et les particuliers sont constamment menacés dans certaines régions.»

L’attaque au couteau dans un bureau de recrutement militaire à Toronto et une tentative d’attentat suicide commis par un partisan de l’EI en Ontario illustrent également la menace terroriste au pays.

Il n’est toutefois pas fait mention dans le rapport de l’attaque le 29 janvier de la Mosquée de Québec, le rapport ayant été rédigé avant cette date.

« Le nombre de menaces liées au terrorisme, la rapidité avec laquelle elles évoluent et l’utilisation de la technologie et des médias sociaux ont créé des défis très réels et complexes pour le service. », a déclaré le directeur du SCRS, Michel Coulombe.

De plus, avec l’EI qui perd de plus en plus de terrain en Syrie et en Irak, les combattants étrangers qui rentrent en Occident pour en radicaliser d’autres, collecter des fonds et planifier des attaques au Canada « représentent une menace potentielle », a-t-il souligné.

À la fin de 2016, 60 «extrémistes» étaient rentrés au Canada et 180 ayant «un lien avec le Canada» sont restés actifs à l’étranger, selon le rapport.

Le ministre Goodale se veut toutefois rassurant

« Je me réjouis de la publication du 23e Rapport public du SCRS qui indique les principales tendances ayant une incidence sur la sécurité nationale de notre pays. », a pour sa part déclaré le ministre de la Sécurité publique, Ralph Goodale.

Le gouvernement du Canada surveille toutes les menaces potentielles et a des mesures robustes en place pour les aborder, assure le ministre.

Le SCRS fait appel à un ensemble de techniques d’enquête comprenant, entre autres, la recherche de renseignements à partir de sources ouvertes, les entrevues et l’analyse de renseignements provenant de diverses sources, fait valoir le ministre de la sécurité publique. Et le Service travaille en étroite collaboration avec d’autres ministères et organismes gouvernementaux, les forces policières de partout au Canada, ainsi qu’avec des partenaires internationaux, et évalue continuellement les activités qu’ils mènent en réponse à l’environnement de menace actuel.

« Le SCRS et moi, à titre de ministre de Sécurité publique Canada, sommes déterminés à informer les parlementaires et la population des programmes et des enjeux importants pour la sécurité nationale au pays », a aussi promis le ministre..

Les commentaires sont fermés.