FINAL GLORY 2017: près de 300 militaires de Valcartier en entraînement de transmissions dans Portneuf

0
Installations des membres du Quartier général et Escadron des transmissions dans les secteurs d’entraînement de la Base Valcartier durant l’Exercice FINAL GLORY 2017. (Forces armées canadiennes)

Environ 300 militaires participent à un entraînement de transmissions à Saint-Raymond du 8 au 14 février 2017. Il s’agit de la dernière portion d’un exercice ayant commencé le 30 janvier sur la Base Valcartier et qui a pour but de fournir l’encadrement permettant d’évaluer et de qualifier de nouveaux officiers des transmissions.

Suivant une formation théorique d’approximativement 15 semaines à l’École de l’électronique et des communications des Forces canadiennes de Kingston (Ont.) et l’application de notions de base en guerre hivernale à Valcartier au cours des derniers jours, ces nouveaux officiers doivent à présent commander une troupe (entre 50 et 75 soldats) sur le terrain à Saint-Raymond. En plus de pratiquer leur leadership, ils ont à appliquer d’autres notions théoriques comme la reconnaissance et l’établissement d’un quartier général et le positionnement d’antennes satellites acquises précédemment.

«Je remercie la population de Portneuf de nous accueillir dans leur région. L’exercice de guerre hivernale FINAL GLORY qui nous amène à Saint-Raymond nous permet de former les officiers de transmissions qui doivent appliquer tout leur apprentissage dans des conditions éprouvantes et réalistes.», a déclaré à ce propos le major Frédéric Lauzier, commandant du Quartier général et Escadron des transmissions

Il est donc possible que des résidents ou des gens de passage dans la région de Portneuf remarquent la présence de signaleurs sur la route ou aux endroits où seront érigés le poste de commandement et des postes de retransmission. Ces gens sont d’ailleurs invités à participer à l’activité portes ouvertes qui sera organisée à leur intention:

Invitation à la population

Quand : Dimanche 12 février 2017 de 12 h à 16 h

Les citoyens pourront discuter avec les soldats, en plus d’observer les armes (ex. : armes antichars Carl Gustav), l’équipement (ex. : antennes satellites), ainsi que les véhicules militaires (ex.: blindés de type «Bison») utilisés durant l’entraînement.

Où: École primaire Saint-Joseph
380, rue Saint-Cyrille, Saint-Raymond

Faits en bref

Installations opérées par des signaleurs lors d’un exercice en contexte hivernal en février 2015. (Archives/Forces armées canadiennes)

Approximativement 300 militaires participent à cet exercice:

  • 200 signaleurs du Quartier général et Escadron des transmissions
  • 60 fantassins du 3e Bataillon, Royal 22e Régiment
  • 30 étudiants et formateurs de l’École de l’électronique et des communications des Forces canadiennes
  • 10 membres d’autres unités de la Force régulière, comme le 5e Bataillon des services et la 5e Ambulance de campagne, et des réservistes provenant des 34e et 35e Groupes-brigades du Canada

Le rôle des spécialistes des systèmes de communication et d’information de l’Armée canadienne est de fournir des services de communication et d’information (avec ou sans fil) rapides et fiables, grâce à des systèmes de traitement de la voix et des données de pointe.

La dernière étape de la formation des officiers des transmissions se déroule à l’École de l’électronique et des communications des Forces canadiennes. Ils y acquièrent les compétences et les connaissances nécessaires pour superviser et mener une section au cours d’opérations tactiques en campagne, et pratiquer et renforcer les compétences et les connaissances acquises lors des étapes antérieures de l’instruction.

L’accent est mis sur le leadership et sur l’administration, ainsi que sur la théorie plus avancée en matière de communication et d’électronique et son application.

Le Quartier général et Escadron des transmissions est une unité tactique de soutien au commandement dont le rôle est de conseiller et d’assister le commandant du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada dans l’accomplissement de sa mission et de lui fournir les moyens de communication nécessaires à l’exercice du commandement et du contrôle de sa formation.

Les commentaires sont fermés.