Fusillade de Québec: cérémonie en hommage aux trois dernières victimes

0
Après une cérémonie semblable à Montréal la veille, La cérémonie funéraire à Québec à la mémoire des trois dernières victimes de l’attentat du 29 janvier dans une mosquée de l’arrondissement Sainte-Foy, Mamadou Tanou Barry, Ibrahima Barry et Azzeddine Soufiane, a réuni des milliers de personnes. (Twitter/@villequebec)

Le Premier ministre du Canada Justin Trudeau est arrivé vendredi à Québec pour une grande cérémonie nationale en hommage aux trois dernières victimes de la fusillade de Québec après un événement similaire la veille à Montréal.

« Encore une journée triste où l’on se rassemble pour réfléchir à ces vies qui ont été arrachées. Tout le Canada, tout le Québec, toute la ville de Québec sont en deuil », a déclaré le Premier ministre à son arrivée au Centre des congrès.

Des centaines de personnes de toutes confessions et origines affluaient vers ce centre, aménagé comme une mosquée et où la prière du vendredi précédait la cérémonie funéraire officielle.

La cérémonie est organisée en hommage à trois Canadiens binationaux tués dans la fusillade de dimanche soir: Mamadou Tanou Barry, comptable d’origine guinéenne de 42 ans, Ibrahima Barry, fonctionnaire de 39 ans également originaire de Guinée, et Azzeddine Soufiane, propriétaire d’une épicerie de 57 ans originaire du Maroc.

Ces pères laissent derrière eux neuf orphelins âgés entre 1 et 15 ans.

Le Premier ministre du Québec, Philippe Couillard, et le maire de Québec, Régis Labeaume, assistaient également à la cérémonie.

Un étudiant de 27 ans proche de l’extrême droite a ouvert le feu dimanche soir dans une mosquée du quartier de Sainte-Foy à Québec, tuant six musulmans et en blessant huit autres.

Jeudi à Montréal, MM. Trudeau, Couillard et Labeaume, accompagnés du maire de la ville de Montréal, Denis Coderre, et des représentants de la communauté musulmane, avaient rendu un hommage national émouvant aux trois autres victimes dans un stade rempli de milliers de personnes de toutes origines.

Les dépouilles de Khaled Belkacemi, Abdelkrim Hassane, des Canadiens d’origine algérienne, et de Boubaker Thabti, d’origine tunisienne, ont été acheminées vers leurs pays d’origine pour y être inhumées.

Les commentaires sont fermés.