Infanterie 0010 #377

67
Temps de lecture estimé : 1 minute

Comme j’ai dit avant, c’est la cinquième Rafale blanche que je dessine (j’avais dit quatrième sous le strip #372 mais je me suis trompé). Et brûler une tente arctique en est devenue son running gag. La première à cause des flatulences causés par les rations (strip #99), la deuxième et troisième à cause d’un problème avec le poêle au naphta (strip #183 et#259) et la quatrième juste parce que l’adjudant avait espérer qu’aucun des tentes ne passe au feu (strip #303).

Les plus anciens lecteurs doivent maintenant s’attendre que le peloton ne passe pas un seul hiver sans en flamber une ! Ce peloton coûte assez cher en équipement au plus grand désarroi de leur adjudant.

Jonathan Girard