Infanterie 0010 #384

6
Temps de lecture estimé : 2 minutes

Il faut être un peu masochiste pour faire un bon fantassin. Quand même, rester plusieurs jours dans une tranchée qui se remplit d’eau ou se geler jusqu’aux os sur des bases de patrouilles interminables et être prêt à le refaire après un peu de repos. Faut le vouloir!

Sinon, il y a une couple d’année, mon sergent de section était du Régiment de la Chaudière. Il avait fait son vingt ans comme « 22 » régulier avant et avait participé à quelques exercices de fin de semaine. On lui avait demandé si y avait vraiment une différence entre les deux branches. Je me souviens qu’il avait dit de quoi qui ressemble à ceci: «la grosse différence entre la Réserve et la Régule, c’est que le Réserviste qui fait tous ses exercices de fin de semaine, plus ceux de la Baie James et du Mississippi, ben dis-toi c’est qui aime vraiment ça l’infanterie». Parce que les Réservistes ne sont pas obligés de tout le temps se présenter, bien qu’ils leurs soient imposés un minimum à faire par année. Alors ce sergent a raison. On ne trouvera pas l’équivalent dans la Régulière. Bien sûr beaucoup aime ça, mais on s’en fout, t’es obligé d’aller faire du clos. Un Régulier qui ne vient pas faire Rafale blanche est soit ; invalide, a des problèmes, sur un cour ou une faufile.

Être un Réserviste et ne pas avoir le feeling ou avoir autre chose à faire une certaine fin de semaine, y m’arriverai de ne pas me présenter. Plusieurs amis et collègues m’on déjà confié d’être pas plus de vingt à l’unité des fois.

Enfin, on me fera peut-être remarqué que j’ai écrit Fusiliers « de » St-Laurent alors que le vrai nom est Fusiliers « du » St-Laurent. Mais tous le monde dit « de ». Même que le plus souvent on utilise le diminutif « fuse de st-lo ».

Sur ce, bonne semaine à tous !