L’Armée canadienne entame l’exercice ARCTIC BISON 2017

0
Les militaires des Forces canadiennes s’entraînent régulièrement dans l’Arctique afin d’affirmer la souveraineté du pays sur ce territoire (Photo: Archives/Nicolas Laffont/45eNord.ca)

Environ 200 membres de l’Armée canadienne participeront à l’exercice ARCTIC BISON 2017 à Gimli, au Manitoba, du 17 au 26 février 2017. Dans le cadre de cet exercice, quelque 100 membres du Groupe-compagnie d’intervention dans l’Arctique (GCIA) se déplaceront en motoneige de Gimli à l’île Berens sur le lac Winnipeg, tandis que d’autres militaires resteront à Gimli au quartier général de l’exercice ou dans des rôles de soutien.

Au cours de l’exercice ARCTIC BISON 2017, des membres de la Force régulière et de la Réserve de l’Armée canadienne s’entraîneront à des tâches telles que des patrouilles de longue portée, la recherche et sauvetage au sol et l’évacuation des blessés en milieu austère. L’exercice mettra l’accent sur la capacité du GCIA à projeter sa puissance, à communiquer et à subvenir à ses besoins à plus de 200 kilomètres de sa base de soutien.

Les exercices de ce genre offrent aux membres des Forces armées canadiennes (FAC) la possibilité d’acquérir et d’exercer de nouvelles compétences afin d’être prêts à prendre part à une vaste gamme d’opérations.

Citations

« L’exercice ARCTIC BISON permet au 38e Groupe-bataillon territorial et au Groupe-compagnie d’intervention dans l’Arctique de maintenir les compétences requises pour mener des opérations dans le Nord canadien. Les conditions rigoureuses et austères sur le lac Winnipeg en font l’environnement parfait pour pratiquer certains mouvements et techniques de campagne, ainsi que pour mettre à l’essai les communications. En tant que groupe national, le Groupe-compagnie d’intervention dans l’Arctique doit constamment s’entraîner afin de préserver ces compétences. »
Le lieutenant-colonel Sean Moran, commandant, 38e Groupe-bataillon territorial

« L’exercice ARCTIC BISON marque une étape importante dans la préparation et la formation du Groupe-compagnie d’intervention dans l’Arctique, et aussi au sein du quartier général du Groupe-bataillon territorial, dont le personnel s’apprête à participer à des opérations nationales. De nombreux militaires profitent de ces dix jours annuels loin de leurs fonctions habituelles et de leur famille pour perfectionner leurs aptitudes individuelles et collectives; ils aiment relever le défi que pose le travail dans ces conditions rigoureuses. »
Le colonel Geoff Abthorpe, commandant, 38e Groupe-brigade du Canada

En bref

Chaque division de l’Armée canadienne maintient un GCIA bien entraîné et prêt à réagir, essentiellement composé de membres de la Réserve de l’Armée formés et équipés en vue de mener des opérations dans toutes les conditions arctiques.

Le 38e Groupe-brigade du Canada (GBC) participera à l’exercice ARCTIC BISON 2017, de même que d’autres unités militaires n’appartenant pas au 38 GBC, comme le 2e Bataillon du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry, le 4e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens et le 440e Escadron de l’Aviation royale canadienne.

Les Rangers canadiens collaborent aux entraînements et aux exercices menés par les GCIA dans le Nord.

Le 38e Groupe-brigade du Canada est une formation de la Réserve de l’Armée composée d’un quartier général, situé à Winnipeg, et de 13 unités de la Réserve de l’Armée réparties dans le nord-ouest de l’Ontario, au Manitoba et en Saskatchewan.

Les commentaires sont fermés.