L’armée syrienne avance sur plusieurs fronts face à l’EI

0
Syrie: revigorées par le soutien russe, les forces du régime poursuivent leur avance dans différentes provinces (SANA)

Les forces syriennes et leurs alliés ont grignoté du terrain dimanche face aux djihadistes du groupe État islamique (EI) sur plusieurs fronts dans le pays, selon un média officiel et l’Observatoire syrien des droits de l’Homme (OSDH).

Les troupes loyales au président Bachar al-Assad ont redoublé d’efforts contre l’EI ces dernières semaines dans le nord de la Syrie, ainsi que dans la région de Damas et près de la cité antique de Palmyre.

Dimanche, elles se sont rapprochées de la ville d’Al-Bab, le dernier bastion djihadiste dans la province septentrionale d’Alep.

«Les forces du régime ont avancé et saisi Owaicheh, un village situé à l’est d’Al-Bab», a indiqué l’OSDH.

«Elles sont à quelques centaines de mètres de la seule route contrôlée par l’EI pour accéder à un territoire plus à l’est», a déclaré le directeur de l’OSDH, Rami Abdel Rahmane.

Les troupes du régime sont appuyées par les combattants du mouvement chiite libanais Hezbollah et l’artillerie russe, a-t-il précisé.

Située à 25 km au sud de la frontière turque, la ville d’Al-Bab est considérée comme un point stratégique par tous les acteurs de ce conflit complexe.

Les forces gouvernementales sont à environ 5 km du sud de la ville, mais des rebelles appuyés par la Turquie ont déjà atteint les bords de la ville par le nord.

Les forces d’Assad étaient aussi engagées dimanche contre les djihadistes dans la province de Homs (centre).

Selon M. Abdel Rahmane, les troupes ont capturé le champ pétrolier de Hayyan à l’ouest de la célèbre cité antique de Palmyre.

L’agence de presse officielle Sana a affirmé que «les troupes syriennes ont élargi leur zone de contrôle» près de Palmyre après avoir chassé l’EI de deux villages.

En décembre, l’organisation ultraradicale sunnite s’est à nouveau emparée de cette cité vieille de 2000 ans, profitant du déploiement des troupes du régime sur le front d’Alep.

Dimanche, les forces gouvernementales ont également affronté l’EI près de l’aéroport militaire d’Al-Sine, au nord-est de Damas, selon l’OSDH.

L’EI, qui a profité comme d’autres groupes djihadistes du conflit pour étendre son influence, subit des offensives simultanées dans les territoires dont il s’était emparé en 2014 en Syrie et en Irak.

Le conflit syrien a fait plus de 310 000 morts et jeté sur les routes des millions de personnes depuis son déclenchement en 2011.

Les commentaires sont fermés.