Résultats «encourageants» des tests de dépistage de consommation de drogues à l’aveugle dans les collèges militaires

0
Le Collège militaire royal du Canada, institution universitaire militaire. (Archives/Mary White/MDN)

Les tests de dépistage de consommation de drogues à l’aveugle effectués au Collège militaire royal du Canada (CMRC) et au Collège militaire royal de Saint-Jean (CMR Saint-Jean) indiquent que la vaste majorité des membres de ces deux écoles ne consomment pas de drogues.

– – –
Mise à jour du 08 février à 12h00: Ajout en fin d’article des tableaux récapitulant les résultats
– – –

Les tests de dépistage anonyme ont été administrés tant aux élèves-officiers et aspirants de marine qu’au personnel en octobre 2016 dans le cadre du Programme des FAC sur le contrôle des drogues.

Les participants ont été testés pour la consommation d’une variété de substance, comme la marijuana, la cocaïne, la codéine, la morphine, l’hydromorphone, l’amphétamine et le fentanyl.

Parmi 1 211 membres du CMRC, 27 participants, soit 2,2% d’entre eux ont obtenu un résultat positif pour une ou plusieurs substances. Parmi ces substances, la marijuana était la plus courante; 19 membres, soit 1,6% d’entre eux ont obtenu un résultat positif.

Parmi les 226 membres du CMR Saint-Jean soumis aux tests de dépistage, trois participants, soit 1,3% d’entre eux ont obtenu un résultat positif pour une ou plusieurs substances, sans indication d’une drogue précise.

En comparaison avec les tests réalisés récemment dans d’autres unités au sein des FAC ou parmi la population canadienne, ces pourcentages semblent inférieurs. Toutefois, ces résultats ne peuvent pas être généralisés en raison des différences relatives à la méthode d’échantillonnage.

«Les résultats de ces tests de dépistage sont très favorables, ce qui indique que le Programme des Forces armées canadiennes sur le contrôle des drogues et les initiatives connexes sont efficaces. Toutefois, il reste encore du travail à faire, puisque toute consommation de drogue illégale au sein des Forces armées canadiennes est inacceptable.»
Major-général Wayne Eyre, commandant adjoint du Commandement du personnel militaire

«Nous sommes chargés de faire en sorte que les futurs officiers reçoivent la formation et le perfectionnement nécessaires, et nous prenons cette responsabilité très au sérieux. Les stagiaires qui fréquentent nos collèges militaires chaque année sont parmi les meilleurs et les plus brillants, et nous voulons créer un environnement des plus sécuritaires pour eux.»
Brigadier‑général Steve Whelan, commandant, Génération du personnel militaire

Les FAC ont une politique de tolérance zéro concernant l’usage interdit de drogues. Les analyses d’urine sur une base anonyme font partie du processus permanent visant à évaluer la prévalence de l’usage de drogues interdites au sein des FAC. Les résultats permettent d’évaluer l’efficacité du Programme des Forces canadiennes sur le contrôle des drogues et d’orienter les efforts d’éducation et d’intervention.

Les commentaires sont fermés.