Le Canada toujours à la traîne pour ses dépenses en matière de Défense, selon un rapport de l’OTAN

0
Le Secrétaire général de l’OTAN Jens Stoltenberg a présenté son rapport 2016. (AFP/Archives / PAUL J. RICHARDS)

Dans un nouveau rapport présenté ce lundi 13 mars, l’OTAN fait un bilan des dépenses faites par ses 28 pays membres en matière de défense, et une fois de plus, le Canada traîne la patte, en figurant dans le dernier quart du classement.

Malgré un très léger mieux en 2016, le Canada n’a consacré qu’un maigre 1,02% de son Produit Intérieur Brut (PIB) pour ses forces armées, selon le dernier rapport annuel du Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stolternberg. Entre 2015 et 2016, le Canada a ajouté environ 1 milliard $ à son budget de défense, soit environ 5% de plus. Le pays avait dépensé 0,98% de son PIB pour les militaires en 2015. En 2009, au plus haut de la guerre en Afghanistan, le Canada consacrait 1,39% de son PIB pour les militaires.

Suite au sommet de Varsovie, les Alliés avaient réaffirmé leur engagement à consacrer 2 % de leur PIB aux dépenses de défense dans les dix années à venir. M. Stoltenberg, présentant son rapport annuel, s’est réjoui qu’en 2016 «nous avons fait un pas dans la bonne direction». Ainsi, États-Unis mis à part, les dépenses de défense des Alliés européens et du Canada ont augmenté de 3,8 %, ce qui représente un montant d’environ 10 milliards $US.

Le Canada fait toutefois beaucoup mieux en ce qui concerne ses dépenses consacrées aux équipements militaires, puisqu’il se rapproche du seuil recommandé par l’OTAN de 20% du budget Défense, avec en 2016 une part de 18,06%.

Cependant, plusieurs indices laissent à penser que le Canada maintiendra un certain statu-quo pour l’ensemble des dépenses en 2017, et ce, malgré les récentes déclarations du ministre de la Défense nationale Harjit Sajjan, au lendemain de sa rencontre avec le nouveau Secrétaire à la Défense américain, James Mattis.

Tant dans le Budget des dépenses 2017-2018 du Ministère des finances que dans le Plan ministériel 2017-2018 du Ministère de la Défense nationale, les chiffres indiquent un budget similaire entre 2016 et 2017. Ainsi, les dépenses prévues pour le prochain budget seront de 18,68 milliards $ comparativement à 18,78 lors du budget précédent.

Le ministre Harjit Sajjan prévient également que les résultats de l’examen de la politique de défense devraient être publiés en 2017 et que par conséquent le Plan ministériel évoluera pendant l’année financière 2017-2018.

Ce qui est sûr en revanche, c’est qu’une nette hausse en 2018-2019 est prévue, faisant passer le budget de la Défense nationale à plus de 20,2 milliards $.

Comme le rappelle toutefois, notre blogueur Christian Picard, ce n’est pas tant le montant qui importe que ce qui est fait avec montant. Malgré sa «maigre» contribution en terme de PIB, le Canada reste le 5e contributeur derrière les États-Unis aux dépenses de défense dans l’Alliance. Le pays n’a aussi jamais refusé de «monter d’un cran» sa contribution à l’Alliance en terme de troupes et d’équipements.

Avec l’Opération REASSURANCE en Europe de l’est, le Canada envoie régulièrement une force terrestre et une force maritime prêter main forte à ses alliés européens, et dès juin 2017, environ 450 militaires se rendront en Lettonie pour former et diriger un groupement tactique multinational dans le cadre de la présence avancée renforcée de l’OTAN. Une force aérienne sera également déployer de manière intermittente, selon les besoins. Pour appuyer ce déploiement et la stratégie de renforcement de l’OTAN, le Canada affectera en plus du personnel militaire aux quartiers généraux et structures de l’OTAN en Europe.

Fondateur de 45eNord.ca, Nicolas est passionné par la «chose militaire». Il suit les Forces armées canadiennes lors d’exercices ou d’opérations, au plus près de l’action.
#OpNANOOK #OpATTENTION #OpHAMLET #OpREASSURANCE #OpUNIFIER #OpIMPACT

Les commentaires sont fermés.