Le NCSM Oriole quitte la côte Ouest pour participer au Rendez-vous 2017 des grand voiliers

0
Le NCSM Oriole a quitté la côte Ouest le 16 mars 2017 pour participer au Rendez-vous 2017. (MARPAC)

Le navire-école de la Marine royale canadienne, le NCSM Oriole, a pris la mer à partir de la base des Forces canadiennes Esquimalt aujourd’hui en vue de participer au Rendez-vous 2017, une régate de grands voiliers qui se déroulera à l’échelle du Québec et des Maritimes pour célébrer le 150e anniversaire de la confédération canadienne.

Le voilier de la Marine royale canadienne visitera neuf villes dans quatre provinces durant le Rendez-vous 2017 pour aller à la rencontre des Canadiens. Le déploiement offrira des opportunités d’entraînement pour l’équipage et visera à cimenter les relations avec les citoyens et à les renseigner sur les rôles et responsabilités de leur marine.

Dans le cadre de Rendez-vous 2017, plus de 40 grands voiliers comme le NCSM Oriole navigueront en eaux canadiennes afin de souligner le 150e anniversaire de la Confédération canadienne en 2017. Ils s’arrêteront dans certaines villes côtières de l’Ontario, du Québec et des Maritimes, donnant ainsi l’occasion à des milliers de personnes de constater la majesté et la beauté de ces géants des mers.

Le NCSM Oriole est un ketch qui sert comme navire-école. Il est le plus ancien navire de la Marine royale du Canada encore en service. L’équipage du ketch de 31 mètres, avec à son bord 20 marins enthousiastes, sera renouvelé en route, au fil des escales.

Le NCSM Oriole (KC 480) est un ketch à gréement bermudien

Longueur: 31 m

Date de lancement: 4 juin 1921

Maître-bau: 5,8 m

Tirant d’eau: 3 m

Propriétaire: Marine royale canadienne

Chantier: George Lawley & Son

Propulsion: Voile

Le voilier empruntera un trajet vers le sud, le long de la côte du Pacifique, traversera le canal de Panama et remontera vers les Caraïbes. L’itinéraire prévoit des arrêts aux États-Unis, au Mexique, en Jamaïque, ainsi qu’aux Bermudes pour le rassemblement des grands voiliers qui se tiendra le 1er juin. L’équipage participera à une régate qui amènera les voiliers des Bermudes à Boston, puis à Québec et, enfin, à Halifax.

Le dernier tronçon du voyage de l’Oriole se déroulera dans le golfe du Saint-Laurent, pour les célébrations du 150e anniversaire du Canada à Charlottetown, qui seront suivies d’une série d’escales dans les Maritimes et au Québec.

Ici, au Québec, c’est la vieille capitale, où la flotte de 40 grands voiliers se réunira pour une grande fête du 18 au 23 juillet, qui sera le point culminant de ce parcours.

Avant ce périple, les deux groupes électrogènes et le désalinisateur du voilier-école ont été remplacés et il a été doté d’une connexion à Internet. Le voilier emporte aussi tout d’équipement de secours nécessaire et une grande quantité d’aliments frais et déshydratés qui aideront les membres de l’équipage à survivre au large éventail d’états de la mer attendus pendant le voyage de l’océan Pacifique à la côte Est.

Contrairement aux navires de guerre, dont l’intérieur et le pont sont chauffés et bien au sec, le voilier-école, lui, reste exposé aux éléments.

« Les hommes et femmes de la Marine royale canadienne sont au cœur de son service et comptent parmi les marins les plus professionnels et hautement qualifiés du monde. Je sais que tous les membres de l’équipage du NCSM Oriole seront d’excellents ambassadeurs dans le cadre de ce déploiement. Ils continueront de respecter les critères les plus élevés en mer comme à terre, tout en démontrant leurs compétences et leurs atouts au public, au pays et à l’étranger. », a déclaré le contre-amiral Art McDonald, commandant des Forces maritimes du Pacifique

« Je suis honoré de naviguer avec un équipage aussi professionnel et dévoué. Nous nous sommes entraînés et préparés à ce déploiement pendant de nombreux mois et je sais à quel point les membres de l’équipage et moi-même sommes enthousiastes d’aller à la rencontre des Canadiens et des citoyens de pays partenaires au cours des prochains mois. Nous n’aurions pas pu y arriver sans le soutien constant de nos familles, amis et collègues restés à la maison. », a pour sa part déclaré le lieutenant-colonel Mike Willis, commandant du NCSM Oriole

Le NCSM Oriole fera une traversée de plus de trois mois, durant laquelle il procédera à 12 visites portuaires dans sept pays avant de participer au Rendez-vous 2017, qui aura lieu du 30 juin au 20 août.

Ce sera la première fois que le voilier retournera sur la côte Est depuis sa participation au festival des grands voiliers de Québec en 1984.

Après le Rendez-vous 2017, le NCSM Oriole devra subir un carénage de routine à Halifax, qui comprend l’entretien général et la mise à niveau de son système électrique. À l’achèvement des travaux, prévu au printemps 2018, il retournera à Esquimalt. Au mois d’avril 2018, le ketch empruntera alors un itinéraire plus court et plus direct de 7 000 miles marins dans le canal de Panama pour rentrer à Esquimalt en août.

Les commentaires sont fermés.