Les forces irakiennes attaquent quatre quartiers tenus par l’EI à Mossoul

0
Un soldat des forces irakiennes dans les décombres d’un immeuble détruit, le 27 février 2017 à Mossoul pendant l’offensive contre les djihadistes de l’EI. (AFP/Archives/AHMAD AL-RUBAYE)

Les forces irakiennes ont attaqué dimanche quatre quartiers tenus par le groupe État islamique (EI) au quinzième jour de leur offensive pour reprendre Mossoul-Ouest, dernier grand bastion djihadiste en Irak, selon une source militaire.

Parmi ces quatre quartiers, figure celui où sont installés les bureaux du conseil de la province de Ninive, dont Mossoul est la capitale, et d’autres bâtiments publics.

« Les forces de la police fédérale et celles d’intervention rapide (FIR) ont attaqué les quartiers d’Al-Dindan et Al-Dawassa », a indiqué le commandement conjoint des opérations dans un communiqué.

Les forces du contre-terrorisme (CTS), en première ligne dans la bataille contre l’EI, ont pour leur part lancé des attaques pour reprendre les quartiers d’Al-Somoud et Tall al-Roumman, selon le même communiqué.

Les forces de la police ne sont plus qu’à une « dizaine de mètres » des bâtiments publics d’Al-Dawassa, a précisé en soirée le lieutenant-général Raed Chakir Jawdat.

Les autorités irakiennes mènent depuis le 19 février une vaste opération pour reprendre Mossoul-Ouest après la reconquête le 24 janvier des quartiers orientaux de la deuxième ville du pays.

Depuis, les forces gouvernementales, appuyées par la coalition internationale antijihadistes sous commandement américain, ont progressé en reprenant le contrôle de plusieurs quartiers en dépit d’une farouche résistance des jihadistes. Leur progression a été épisodiquement freinée par les intempéries.

Des nuages de fumée noire recouvraient dimanche le ciel de Mossoul. Au cours des combats, les forces irakiennes ont visé une voiture piégée, la faisant exploser, et tiré sur un drone qui survolait les airs.

Un général américain a indiqué samedi à l’AFP que la progression des forces irakiennes se déroulait comme prévu. « Nous sommes sur un (bon) calendrier et nous sommes assez confiants sur le fait que les Irakiens apprennent chaque jour et (…) qu’ils vont continuer à bien avancer », a déclaré le général Rick Uribe, l’un des responsables des opérations au sol au sein de la coalition.

Le général américain Stephen Townsend, chef militaire de la coalition, a récemment précisé qu’environ 2.000 djihadistes se trouvaient toujours dans et autour de la partie ouest de Mossoul.

Les combats pour la reprise de Mossoul-Ouest ont contraint plus de 45.000 personnes à rejoindre des camps de déplacés, a indiqué dimanche l’Organisation internationale pour les migrations (OIM).

Les commentaires sont fermés.