Mali : vive tension à Tombouctou en attendant les autorités intérimaires

0
Des Casques bleus originaires du Burkina Faso patrouillent dans un village au nord-est de Tombouctou, au Mali, en octobre 2015. (Archives/MINUSMA/Marco Dormino)

Une centaine de véhicules lourdement armés ont encerclé la ville de Tombouctou où l’installation des autorités intérimaires de cette région du Nord du Mali est prévue pour lundi après plusieurs reports.

« Nous nous apprêtons à installer nos autorités intérimaires lundi mais nous constatons que les éléments du Congrès pour la Justice dans l’Azawad (CJA) ont pris en sandwich la ville », a déclaré Habibou Hassane, un habitant de cette ville.

Après Kidal, Gao, les autorités intérimaires de Tombouctou et de Taoudenit doivent officiellement prendre du service, selon un communiqué du tout nouveau gouvernorat de Taoudenit provisoirement installé à Tombouctou. Le CJA qui conteste la légitimité des personnes nommées par le gouvernement bloque l’entrée de cette ville pour faire entendre ses préoccupations.

Mais « les pourparlers sont en bonne voie », a assuré le porte-parole de ce mouvement Hamata Ag Elmihidi.

Selon une source sécuritaire locale qui confirme l’encerclement de Tombouctou et évoque « une vive tension », un autre groupe armé s’est positionné a une dizaine de kilomètres, mais elle ignorait ses intentions réelles. La Minusma, la mission de maintien de la paix de l’ONU, et les forces armées maliennes coordonnent leur action pour trouver une issue pacifique à la crise, affirme la même source.

Les commentaires sont fermés.