Otan: « indispensable » d’accroître les dépenses de défense

0
Le Secrétaire général de l’OTAN, Jens Stoltenberg. (OTAN)

Le secrétaire général de l’Otan, Jens Stoltenberg, a jugé lundi « indispensable pour le lien transatlantique » que les membres de l’Alliance augmentent leurs dépenses en matière de défense, comme l’a exigé le nouveau président américain Donald Trump.

« En 2016, seul cinq Alliés ont franchi le seuil des 2% » de dépenses militaires par rapport au Produit intérieur brut en 2016. « Dès lors en 2017, nous devons redoubler d’efforts », a déclaré M. Stoltenberg dans le rapport annuel de l’Otan publié lundi. « Cela sera indispensable pour que le lien transatlantique, qui est le fondement de notre Alliance, reste solide », a-t-il insisté.

M. Trump ne cesse d’exhorter les Européens membres de l’Otan à « remplir leurs obligations financières », en allusion au fait que les pays de l’Otan doivent consacrer au moins 2% de leur Produit intérieur brut (PIB) à leurs dépenses militaires.

Ce rapport pointe une nouvelle fois le déséquilibre entre les Etats-Unis et le reste des Etats membres de l’Otan.

Le PIB des Etats-Unis représente 46% des richesses nationales cumulées des pays alliés, mais leurs dépenses militaires (679 milliards de dollars en 2016) représentent 68% du total des budgets de défense des 28 pays membres.

« Le partage des charges au sein de notre Alliance n’est toujours pas équitable », a souligné M. Stoltenberg.

Hormis les Etats-Unis (3,36% du PIB), seuls le Royaume-Uni (2,17%), la Pologne (2,01%), l’Estonie (2,18% du PIB) et la Grèce (2,36%) atteignent l’objectif solennellement réaffirmé en 2014 par les dirigeants de l’Otan, selon les estimations pour 2016.

La France atteint 1,79%.

Signe que les pays membres ont commencé à investir davantage, après des années de coupes dans les budgets militaires, « les dépenses de défense des Alliés européens et du Canada ont augmenté de 3,8%, ce qui représente un montant d’environ 10 milliards de dollars » et « 23 pays de l’Alliance ont réhaussé le niveau de leurs dépenses en termes réels », selon le rapport.

Les commentaires sont fermés.