Qui seront les deux prochains astronautes canadiens ? Plus que 32 en candidat(e)s en lice !

0
Qui sera le prochain astronaute canadien? (ASC)

Alors que pour la quatrième fois de son histoire, le Canada recherche des « personnes d’exception pour repousser les frontières de la science, de l’innovation et de l’exploration spatiale » et qui deviendront les deux nouveaux membres du corps d’astronautes canadiens, il ne reste plus maintenant que 32 candidat(e)s en lice, dont 9 militaires.

Le Canada compte actuellement deux astronautes actifs au sein de la NASA: le lieutenant-colonel Jeremy Hansen et le docteur David Saint-Jacques.

Pour devenir les prochains astronautes canadiens, 3772 personnes ont répondu à l’appel, dont 811 (21,5%) provenaient du Québec, la province ayant fourni le plus fort contingent étant, bien sûr, l’Ontario avec 1292 candidat(e)s.

Sur les 3772 postulants, 905 (24 %) étaient des femmes et 2598 (68,9 %) des hommes.

Au cours d’un processus de sélection rigoureux qui a duré 6 mois, le nombre de candidat(e)s, de 3772, est passé successivement à 1706, 163, 100, 72, avant d’arriver aujourd’hui à 32 candidat(e)s toujours dans la course pour devenir les deux prochains astronautes canadiens, 66 % d’entre eux de sexe masculin et, 34 % de sexe féminin.

Parmi les 32 candidats toujours en lice, on note 9 militaires sur les 16 qui avaient pris le départ il y a un mois.

Les autres candidat(e)s sont des médecins ou des scientifiques. Vous pouvez consulter ici la liste des 72 finalistes et celle des 32 qui restent toujours en lice aujourd’hui.

À la suite de ces tests et évaluations préliminaires, les candidats sélectionnés passent donc à l’étape suivante du processus de sélection où les candidats seront « scrutés à la loupe »: encore d’autres tests, des examens médicaux additionnels, l’habilitation de sécurité, une entrevue et des examens médicaux finaux avant la sélection et l’annonce des nouveaux astronautes canadiens à l’été 2017. Puis, par la suite,, les deux candidats sélectionnés débuteront la formation de base des candidats astronautes en août au Centre spatial Johnson de la NASA à Houston, au Texas.

On se doute bien que, dans l’espace, tous les cas de figures n’ont pu être prévus. Les astronautes, explique l’ASC, doivent faire preuve d’esprit critique et de débrouillardise, ainsi que motivation, d’intégrité, de jugement et d’esprit d’équipe.

Ces tests n’évaluent donc pas que les compétences, mais aussi le « tempérament qu’il faut pour devenir les prochains astronautes de l’Agence canadienne », Ainsi, « ils évaluent la performance dans son ensemble et cherchent avant tout des gens équilibrés », comme on peut voir dans une vidéo publiée le 1er mars par l’ASC et commentée par l’astronaute canadien David Saint-Jacques, où on peut suivre les candidats lors de la première série de tests d’aptitudes.

Nouvelliste et reporter à CKCV Québec et directeur de l’information à CFLS Lévis, dans les années 70, Jacques N. Godbout a aussi travaillé sur le terrain pour divers instituts de sondage. Intervieweur, animateur et recruteur, il a participé à plusieurs projets de recherche qualitative.

Les commentaires sont fermés.