Expulsé du Canada pour avoir menacé l’auteur de la tuerie du 29 janvier à la Mosquée de Québec

0
Le Centre culturel islamique de la ville de Québec. (Google)

Le neveu d’une des six victimes de la fusillade de la mosquée de Québec fin janvier a été condamné vendredi à être expulsé du Canada après avoir proféré des menaces de mort à l’encontre de l’auteur présumé de l’attaque.

Mohamed-Amine Ben-Faras, neveu de 33 ans d’un commerçant canado-marocain tué à la mosquée, [l’épicier Azzedine Soufiane], était arrivé au Québec le 14 avril et avait été interpellé le lendemain.

Il s’était en effet rapidement rendu à la mosquée de Québec après son arrivée où il avait proféré des menaces de mort contre Alexandre Bissonnette, inculpé pour le meurtre de six fidèles pendant une prière à la mosquée.

Alexandre Bissonnette.
À la suite de ces menaces, des membres de la communauté musulmane avaient alerté la police.

Incarcéré depuis son arrestation, l’homme a plaidé coupable tout en assurant avoir menacé de mort Alexandre Bissonnette sous le coup de la colère. Il a été condamné à 11 jours de prison et à trois ans d’interdiction d’entrée au Canada.

« À sa sortie de prison », l’Agence des services frontaliers du Canada va « prendre les dispositions » nécessaires pour le mettre à bord d’un avion en vue de l’expulser, a indiqué vendredi le procureur de la Couronne Sabin Ouellet à l’issue de l’audience, sans préciser vers quelle destination.

Le 29 janvier 2017, pendant la prière du dimanche soir, Bissonnette avait fait irruption dans une mosquée de Québec et ouvert le feu sur les fidèles, faisant six morts et plusieurs blessés. Cet étudiant québécois de 27 ans s’était rendu à la police peu après.

Les commentaires sont fermés.