Le Département d’État américain désigne deux Canadiens comme «terroristes mondiaux»

0
Farah SHIRDON (GRC)

Le Département d’État américain a désigné deux Canadiens, Tarek Sakr et Farah Mohamed Shirdon comme terroristes mondiaux spécialement désignés, en anglais « Specially Designated Global Terrorists » (SDGT).

Ils ont été ainsi désignés en vertu d’une ordonnance qui impose de lourdes sanctions aux étrangers « qui ont commis ou présentent un risque sérieux de commettre des actes de terrorisme qui menacent la sécurité des ressortissants américains ou la sécurité nationale, la politique étrangère ou l’économie des États-Unis ».

En conséquence de ces désignations, les États-Unis interdisent à tout citoyen américain de s’engager dans des transactions avec Sakr et Shirdon, et tous leurs biens et leurs intérêts aux États-Unis sont gelés.

Tarek Sakr est un citoyen canadien né en Syrie qui y a reçu a mené une formation de « sniper » (tireur d’élite) et qui, selons les Américains, se rend régulièrement en Turquie. Sakr était lié, selon le Département d’État américain, à l’Organisation terroriste étrangère (FTO) et au au Front Al-Nosrah, la branche d’al-Qaïda en Syrie.

Farah Mohamed Shirdon est, lui, un citoyen canadien qui a voyagé en Irak et en Syrie pour se battre avec le FTO et le groupe armé État islamique. Toujours selon le Département d’État, Shirdon est un important combattant et recruteur pour l’EI et a également participé à la collecte de fonds.

Shirdon, également inculpé de terrorisme au Canada il y a deux ans, avait été rendu célèbre par une vidéo filmé pendant qu’il brûlait son passeport canadien. Il faisait partie des dizaines de Canadiens à s’être joints au groupe extrémiste.

Les commentaires sont fermés.