Le ministre de la Défense s’exprime sur sa visite en Inde

0
Le ministre canadien de la Défense, Harjit Sajjan, passe en revue la Garde d’honneur des trois services de l’Inde le 19 avril 2017 lors de sa visite dans ce pays où il est né avant d’immigrer au Canada avec ses parents quand il n’avait que cinq ans.(Twitter/@HarjitSajjan )

Aujourd’hui, le ministre de la Défense nationale Harjit S. Sajjan a effectué une téléconférence pour parler de sa visite en Inde, où il a rencontré le ministre des Finances, de la Défense et des Affaires ministérielles de l’Inde, Arun Jaitley. La réunion a permis de consolider les relations bilatérales entre le Canada et l’Inde.

À Delhi, le ministre a rendu hommage aux militaires indiens qui ont donné leur vie au service de leur pays en déposant une couronne au cimetière de guerre.

Le ministre a aussi rappelé le rôle de l’Inde en tant qu’agent de paix: « L’Inde est l’un des plus gros contributeur en terme de Casques bleus » avec 7606 agents de la paix (dont 6763 troupes sur le terrain), juste derrière l’Éthiopie qui en possède 8321.

Puisque M. Sajjan est né en Inde, cette visite a eu un certain impact sur lui, mais aussi sur ses interlocuteurs.

Le ministre explique que son passé en Inde lui a permis d’avoir une dynamique différente de la norme avec ses interlocuteurs indiens. « Nous avons pu parler de notre enfance, d’où nous venions respectivement, et de ce que cela représentait pour nous, » a-t-il expliqué à 45eNord.ca.

Si Harjit Sajjan se dit déçu des commentaires du ministre en chef du Pendjab, Amarinder Singh, qui l’a accusé d’être un nationaliste et séparatiste sikh (un ‘khalistani’), il n’en reste pas moins content de son passage « très émotionnel » en Inde qui lui rappelle son enfance.

« Je suis très respectueux de mon héritage et cela montre que la diversité et le multiculturalisme marchent au Canada, » a-t-il continué.

« Ces discussions ont été aussi une opportunité de développer une meilleur relation avec l’Inde, » a-t-il conclu.

Cependant, le ministre Sajjan souligne qu’aucune décision n’a encore été prise en ce qui concerne une coopération de paix avec l’Inde.

Néanmoins, le Canada a invité l’Inde a assister aux exercices militaires canadiens comme l’exercice de combat aérien international Maple Flag 50, qui aura lieu du 29 mai au 23 juin 2017.

Le ministre et ses interlocuteurs indiens ont aussi discuté des industries de défense de leurs pays respectifs et de comment ils pouvaient travailler ensemble.

Jeune diplômée de l’Université de Colombie-Britannique en Histoire et Relations Internationales, Thalia est intéressée par les conflits internationaux, la sécurité nationale, et spécifiquement les stratégies liées à l’antiterrorisme.

Les commentaires sont fermés.