Op IMPACT: le 408e Escadron tactique d’hélicoptères d’Edmonton part relever le 430e ETAH de Valcartier

0
Des militaires du 408e Escadron tactique d’hélicoptères montent à bord d’un avion CC-150 Polaris à Edmonton, en Alberta, qui s’envolera à l’operation IMPACT, le 17 avril 2017. (Capt Donna Riguidel/FAC)

Le lundi 17 avril 2017, environ 60 militaires du 408e Escadron tactique d’hélicoptères de l’Aviation royale canadienne, installés à la Base de soutien de la 3e Division du Canada Edmonton (BS 3 Div C Edmonton), en Alberta, se sont envolés vers le nord de l’Irak, où ils exerceront les fonctions de détachement d’aviation tactique de la Force opérationnelle aérienne en Irak dans le cadre de l’opération IMPACT.

Les hélicoptères CH-146 Griffon et du personnel ont été déployés pour la première fois dans le cadre de l’Op IMPACT en mai 2016. À l’heure actuelle, quatre hélicoptères CH-146 Griffon sont en théâtre.

Les militaires du 408e Escadron tactique d’hélicoptères relèveront ceux du 430e Escadron tactique d’hélicoptères de Valcartier (Québec), qui fournit du soutien d’aviation tactique dans le nord de l’Irak depuis le début d’octobre 2016. Le détachement travaille à partir du Camp Érable, lequel est situé à proximité de l’aéroport international d’Erbil, au même endroit que l’installation médicale de rôle 2 de la Coalition qui est dirigée par les Canadiens.

Les quelques 60 membres du 430e escadron tactique d’hélicoptères basé à Valcartier ont depuis octobre participé non seulement au bon déroulement de l’opération canadienne en Irak, mais aussi aux alliés de la Coalition en fournissant du transport aux troupes, invités et officiels ainsi qu’au matériel.

Les appareils peuvent transporter une batterie de systèmes d’autodéfense pour la protection de la force.

Les missions des quatre hélicoptères CH-146 peuvent donc les amener parfois proche de la ligne de front afin de transporter des membres des forces spéciales, les précautions sont nombreuses et la préparation essentielle. Des fois, le danger peut survenir de là où on ne l’attend pas, par exemple, des lignes électriques non signalées sur les cartes, nous expliquait sur 45eNord.ca en février Nicolas Laffont depuis le Camp Érable.


Forces spéciales et hélicoptères pour l’Opération IMPACT. (Vidéo/45eNord.ca)

C’est maintenant le personnel du 408e Escadron qui prend la relève et pilotera et assurera l’entretien de quatre hélicoptères CH-146 Griffon, toujours situés au Camp Érable, au même endroit que l’installation médicale de rôle 2 de la Coalition qui est dirigée par les Canadiens.

« L’Aviation royale canadienne est fière de faire partie de la contribution des Forces armées canadiennes à la lutte continue contre Daech. Nous fournissons une puissance aérienne qui s’intègre aux FAC et aux partenaires de la Coalition et qui les soutient. Le détachement tactique d’hélicoptères est une composante cruciale de cet engagement : le 430e Escadron a fait de l’excellent travail au cours des derniers mois, en maintenant un niveau d’excellence que je sais que le 408e Escadron égalera. », a déclaré le major-général Christian Drouin, commandant de la 1re Division aérienne du Canada.

« Les hommes et les femmes du 408e Escadron tactique d’hélicoptères continueront de fournir le service réactif, fiable et dévoué auquel s’attendent les Forces d’opérations spéciales du Canada et nos alliés de la Coalition de la part de l’ARC. Dans leur cadre de leur déploiement pour soutenir la lutte contre Daech, je suis persuadé qu’ils seront dignes de la devise de leur escadron: Pour la liberté. », a pour sa part affirmé le colonel Jeannot Boucher, commandant de la 1re Escadre.

« Dans le cadre de la lutte contre Daech, le 408e Escadron tactique d’hélicoptères a déployé un contingent d’hommes et de femmes pour fournir du transport tactique en théâtre dans le nord de l’Irak. Je suis fier de l’engagement, de la préparation et du professionnalisme de nos aviateurs et aviatrices, et je suis certain qu’ils fourniront le même niveau d’excellence dans la conduite de leur mission qu’à tous les autres moments de la longue et riche histoire opérationnelle de cet escadron. « . a quant à lui déclaré l e lieutenant-colonel Trevor Teller, commandant du 408e Escadron tactique d’hélicoptères

La mission est destinée à évoluer

Fin mars, le ministre de la Défense Harjit Sajjan a annoncé que le gouvernement du Canada prolongeait sa contribution militaire actuelle dans la lutte contre Daech jusqu’au 30 juin 2017.

Cette prolongation fournit au gouvernement du Canada le temps nécessaire pour évaluer la nature évolutive de cette lutte tout en permettant aux Forces armées canadiennes de continuer leurs importantes contributions aux opérations en cours, en tant que partenaire responsable de la coalition.

La portée et la mission de la contribution militaire du Canada resteront les mêmes au cours des trois prochains mois, à l’exception de quelques ajustements. En raison des récents succès de la campagne, certains éléments de la Force opérationnelle spéciale du Canada ont récemment mené des opérations dans l’est de Mossoul, où ils ont fourni des conseils et de l’aide aux Forces de sécurité irakiennes. Aucun changement n’a été apporté au mandat de la Force ou aux paramètres de sa mission. Les soldats canadiens restent derrière la ligne avancée des troupes et fournissent des conseils et de l’aide aux Forces irakiennes.

Le Canada a mis en place une approche exhaustive et intégrée pour contribuer à la lutte contre Daech, rétablir les services de base des gouvernements, et permettre aux résidents de retourner à leurs maisons dans des zones nouvellement libérées.

Relevant de la Force opérationnelle interarmées en Irak, la Force opérationnelle aérienne en Irak contribue aux opérations aériennes de la Coalition contre Daech afin d’améliorer la sécurité en Irak et dans la région. Parmi les autres aéronefs des FAC qui sont actuellement déployés avec la Force opérationnelle aérienne en Irak se trouvent un avion de ravitaillement en vol CC-150(T) Polaris et deux avions de renseignement, surveillance et reconnaissance CP-140 Aurora qui sont basés au Koweït.

Le Canada demeure un partenaire engagé envers la Coalition mondiale de lutte contre Daech. Dans le cadre de l’Op IMPACT, environ 830 militaires sont actuellement déployés en Irak et au Koweït.

Les commentaires sont fermés.