Cérémonies de remise des prix pour l’appui des employeurs à leurs employés réservistes

Des réservistes de l'Armée canadiennes provenant de divers unités de Montreal et de l'Ontario travaillent à batir une digue à Pierrefonds, Québec dans le cadre de l'Opération LENTUS, le 11 mai 2017. (Cpl Djalma Vuong-De Ramos)
Temps de lecture estimé : 6 minutes
Des réservistes de l’Armée canadiennes provenant de divers unités de Montreal et de l’Ontario travaillent à bâtir une digue à Pierrefonds, Québec dans le cadre de l’Opération LENTUS, le 11 mai 2017. (Cpl Djalma Vuong-De Ramos)

Des employeurs et des établissements d’enseignement de partout au Canada ont été reconnus hier par le Conseil de liaison des Forces canadiennes (CLFC) pour le soutien exceptionnel offert à leurs employés et à leurs étudiants qui servent à titre de réservistes dans les Forces armées canadiennes. L’entreprise ferroviaire VIA Rail a remporté les grands honneurs avec le prix de l’employeur manifestant le meilleur appui au Canada.

Des organisations de toutes les provinces ont été honorées pour leurs efforts continus et la souplesse dont ils font preuve pour appuyer les réservistes.

L’appui de ces organisations permet à leurs employés réservistes de suivre l’instruction militaire et de participer aux déploiements opérationnels, sans mettre en péril leur carrière civile ou la poursuite de leurs études.

La remise des prix a été scindée en deux cérémonies: la cérémonie de l’après-midi pour les récipiendaires des prix provinciaux et la cérémonie en soirée pour les récipiendaires des prix nationaux. La cérémonie de remise des prix provinciaux a eu lieu au manège militaire de la place Cartier alors que la cérémonie de remise des prix nationaux s’est déroulée lieu au Musée canadien de la guerre.

Au cours de la cérémonie tenue en après‑midi (provinciale) au manège militaire de la place Cartier, les invités ont eu droit à des discours et des exposés du vice‑amiral Ron Lloyd, vice‑chef d’état‑major intérimaire, et de Scott Shepherd, président national du Conseil de liaison des Forces canadiennes. Puis, au cours de la cérémonie tenue en soirée (nationale) au Musée canadien de la guerre, Jody Thomas, sous‑ministre déléguée principale de la Défense, Tom Jackson, artiste canadien et ambassadeur canadien des Jeux Invictus, et le major‑général Paul Bury, Chef des Réserves, ont pris la parole à leur tour.

« Les réservistes canadiens actifs sont un élément essentiel des Forces armées canadiennes. Ils contribuent à assurer la sécurité des Canadiens au pays et à l’étranger et à renforcer les capacités des FAC à mener des opérations. Ces prix visent à reconnaître les employeurs et les établissements d’enseignement qui font preuve de respect à l’égard de cette contribution précieuse en allégeant le défi que représente la conciliation d’une carrière civile et du service militaire. », a souligné pour sa part le vice‑amiral Ron Lloyd.

Via Rail

Sur la photo, de gauche à droite : Maître Jean Fournier, Président provincial Québec, CLFC ; Adjudant-chef Charles O’Donnell, Sergent-Major Régimentaire Royal Canadian Hussars (Montréal), et Contrôleur, Manoeuvre, Entretien locomotives et trains, VIA Rail Canada; Lieutenant Sébastien Langlais, Officier du génie de combat, 34e Régiment de Génie de Combat, et chef de projets principal, Matériel roulant, VIA Rail Canada; Yves Desjardins-Siciliano, président et chef de la direction, VIA Rail Canada; et le Major-General Jean-Marc Lanthier, Chef de la Division des programmes, Quartiers généraux de la Défense nationale. (Via Rail)
La société de la Couronne fédérale VIA Rail, une entreprise ferroviaire dont le siège est à Montréal et qui a remporté les grands honneurs avec le prix de l’employeur manifestant le meilleur appui à l’échelle nationale.

Elle est la première société d’État fédérale et la première compagnie de transport ferroviaire passagers à recevoir cette distinction.

Via Rail est depuis longtemps impliquée dans le soutien les membres des Forces armées canadiennes et les anciens combattants de diverses façons (tarifs réduits qu’elle offre à tous les membres des Forces armées canadiennes, aux vétérans et à leur familles, transition à la vie civile, partenariats avec la Campagne nationale du Coquelicot de la Légion royale canadienne, l’organisme True Patriot Love, Wounded Warriors Canada, Services de bien-être et moral des Forces canadienne et la Course de l’Armée du Canada et la Fondation Vimy).

La société ferroviaire a déclaré en remportant ce prix avoir au cours des dernières années redoublé d’effort en vue d’appuyer la Réserve des Forces armées canadiennes, et d’attirer davantage d’anciens combattants au sein de ses effectifs. La société d’État a entre autres travaillé avec ses employés Réservistes et mis en place une nouvelle politique de congé qui permet aux employés qui servent au sein de la Réserve de poursuivre leur formation militaire ou de servir en mission temporaire lors d’opérations militaires au Canada et à l’étranger.

L’importance de l’appui aux réservistes

En plus de leurs besoins normaux de formation, un membre de la Force de réserve est appelé à se porter volontaire pour participer à des missions au Canada ou à l’international. Dans le cas des déploiements en cas de catastrophe naturelle au Canada, le préavis que peut donner le réserviste peut être très court.

Les récentes inondations au Québec illustrent bien le rôle essentiel des forces de réserves mais aussi les conséquences de ce rôle dans leur vie civile. Le conseiller du district de Desmarchais-Crawford, Sterling Downey, exhortant la Ville de Montréal à se doter d’une politique en matière de congé pour service militaire, avait alors déclaré: « Plusieurs réservistes, hommes et femmes, travaillent présentement à la Ville de Montréal. Nous le voyons avec les inondations qui affectent les collectivités riveraines de partout au Québec, le travail des réservistes est essentiel pour venir en aide aux autorités civiles qui ne peuvent gérer les phénomènes climatiques extrêmes seules. Nous savons par ailleurs que ces catastrophes naturelles se multiplieront en raison des changements climatiques. Cela justifie d’autant plus l’urgence d’agir. »

Depuis juin 2012, le gouvernement fédéral, les dix gouvernements provinciaux, et les trois territoires ont adopté des lois de protection des emplois des réservistes. Cette législation modifie les codes du travail et les normes d’emploi aux niveaux fédéral, provincial et territorial.

Mais, comme le prouvent éloquemment l’exemple des récipiendaires des prix du Conseil de liaison des Forces armées, aucune législation ne peut remplacer la bonne volonté que démontrent les employeurs envers leurs employés réservistes. Le soutien volontaire apporté aux réservistes par les employeurs est un élément clé pour obtenir un partenariat réussi qui sera bénéfique, non seulement pour les deux parties, mais pour tout le pays et ses citoyens.

Le Conseil de liaison des Forces armées

Le CLFC est un groupe de gens d’affaires civils qui participent bénévolement à faire la promotion de la Force de réserve. Ils travaillent en collaboration avec des employeurs et des établissements d’enseignement civils à l’adoption de politiques novatrices visant à soutenir les membres des FAC qui servent au sein de la Réserve.

Ce sont les réservistes eux-mêmes qui présentent la nomination de leurs employeurs en reconnaissance du soutien qu’ils reçoivent, et un sous‑comité du CLFC choisit les gagnants. Les catégories sont les suivantes : l’employeur manifestant le meilleur appui à l’échelle provinciale, prix spéciaux pour le soutien continu, et l’employeur manifestant le meilleur appui à l’échelle nationale.

Les prix reconnaissant l’appui des employeurs sont remis tous les deux ans à l’échelle provinciale et nationale. Tous les employeurs et établissements d’enseignement canadiens des secteurs privés et publics y sont admissibles.

Tous les employeurs récipiendaires d’un prix, soulignent le Conseil de liaison des Forces armées, travaillent sans relâche pour élaborer des programmes et des politiques qui permettent à leurs employés réservistes de participer à l’instruction militaire ainsi qu’à des déploiements opérationnels au besoin sans mettre en péril leur carrière civile ou la poursuite de leurs études.

Tous les gagnants

Liste des gagnants du prix de l’employeur manifestant le meilleur appui – niveau provincial :

Eastern Health, Terre-Neuve‑et‑Labrador
Recherche et Développement pour la défense Canada – Centre de recherche de l’Atlantique – Nouvelle-Écosse
Leary’s Independent Grocer – Île-du-Prince-Édouard
Service des incendies de Saint John – Nouveau-Brunswick
VIA Rail – Québec
Corporation de la ville de Mississauga – Ontario
Manitoba Public Insurance – Manitoba
Saskatchewan Polytechnic – Saskatchewan
Service des incendies de Calgary – Alberta
Hawthorne, Piggot and Co – Colombie-Britannique
Diocèse du Yukon, Église anglicane – Territoires du Nord-Ouest, Nunavut et Yukon

Liste des gagnants des prix spéciaux pour le soutien continu aux réservistes :

Université Dalhousie – Nouvelle-Écosse
Queen Elizabeth Emergency Department and Health – Île-du-Prince-Édouard
Université du Nouveau-Brunswick – Nouveau-Brunswick
Greater Toronto Airports Authority, Fire and Emergency Services – Ontario
Norman Paterson School of International Business – Ontario
Regina Correctional Centre – Saskatchewan
Prostar Well Service – Alberta
Service correctionnel du Canada, Établissement Mountain – Colombie‑Britannique
Université de la Colombie-Britannique – campus Okanagan – Colombie‑Britannique
Gouvernement du Nunavut, Kivalliq School Operations – Nunavut
Fireweed RV Services Ltd – Yukon