Op LENTUS 1703: 400 militaires seront déployés d’ici ce soir dans les régions les plus touchées (PHOTOS)

0

Remis à jour à 16h30

Des militaires appelés en renfort sont partis de Valcartier pour les zones désignées pour épauler les autorités civiles aux prises avec des inondations dans plusieurs régions du Québec, a confirmé ce matin à 45eNord.ca la responsable des communications des Forces armées canadiennes pour cette opération, la lieutenant de vaisseau Delphine Bonnardot.
—–
Mise à jour 07/05/2017 à 9h03

Au vu de la situation actuelle, alors que la crue des eaux devrait connaitre un sommet au cours des prochaines heures en raison de la pluie qui doit de nouveau s’abattre dimanche sur la plupart des régions touchées, 800 militaires s’ajouteront aux 400 déjà sur le terrain, viennent d’annoncer les autorités.

Les 800 militaires seront déployés dans le corridor Gatineau – Trois-Rivières. Plusieurs convois supplémentaires devraient quitter la base de Valcartier dès aujourd’hui et le nombre total de militaires passera ainsi à 1 200 d’ici la fin de la journée.

Quant aux réservistes, ils ont été mis en alerte et sont prêts eux aussi.

En plus de préparer et de disposer des sacs de sable pour endiguer les eaux, les soldats effectuent de la surveillance, ce qui rassurera les résidents évacués qui craignaient d’être victimes de vols, a également précisé dimanche matin en point de presse le directeur des opérations de la 2e Division du Canada, le lieutenant-colonel Pascal Larose.

On s’attend maintenant à ce que les précipitations puissent atteindre d’ici dimanche soir entre 90 et 125 millimètres et entraîner la montée des eaux à l’est de Montréal, ont mis en garde les services de secours.

Jusqu’ici, près de 1900 domiciles sont inondés dans 126 municipalités, plus de 1000 résidents ont été évacués, plus de 400 routes sont affectées.

—–

Alors que la situation continuait de se détériorer, le ministre québécois de la Sécurité publique, Martin Coiteux, a fait appel hier aux Forces armées canadiennes, un appel auquel a tout de suite répondu Ottawa.

« En temps de crise, les femmes et les hommes des Forces armées canadiennes sont prêts à soutenir leurs partenaires fédéraux et provinciaux. Nous troupes interviennent rapidement et avec professionnalisme; elles commencent déjà à offrir un soutien essentiel aux Canadiens et Canadiennes victimes des inondations. », a déclaré à ce sujet aujourd’hui le ministre de la Défense nationale, Harjit Sajjan.

Le centre de décision de la sécurité civile, qui est normalement à Québec, a été déplacé à Montréal, où l’armée et les autorités civiles peaufinent actuellement le plan de déploiement.

Opération LENTUS 1703

Des soldats de la Force régulière et de la Réserve de trois éléments, qui possèdent l’équipement approprié, ont été mobilisés.

Tout de suite, pendant la soirée du 5 mai, les éléments de tête de l’Unité d’Intervention Immédiate (UII) se sont déplacés vers Montréal afin de resserrer la coordination avec les partenaires civils et coordonner les efforts intergouvernementaux.

Les militaires en provenance de Valcartier et des éléments du quartier général de la 2e Division du Canada sont actuellement répartis dans les quatre centres de coordination régionaux soit à Gatineau, Rigaud, Laval et Shawinigan. Ils s’affairent à déterminer les besoins afin d’appuyer le plan de soutien fédéral qui sera mis en place.

Ce sont, a annoncé aujourd’hui le ministre québécois de la Sécurité publique Martin Coiteux ce midi en conférence de presse, 400 soldats qui seront déployés dans les régions les plus touchées, la Mauricie, l’Outaouais, Montréal, la Montérégie, Lanaudière et les Laurentides.

Le Québec est pour le moment la seule province à avoir demandé l’aide de l’armée.

Sécurité publique Canada est responsable de la coordination de l’intervention d’urgence du gouvernement du Canada. Le personnel des Forces armées canadiennes est en liaison permanente avec Sécurité publique, d’autres partenaires fédéraux et le gouvernement du Québec pour synchroniser l’intervention.

Les militaires seront appelés à assister les autorités civiles dans les zones les plus touchées comme la Mauricie, l’Outaouais, Montréal, la Montérégie, mais tous les détails du plan d’action n’ont pas encore été arrêtés.

Au cours de l’intervention, les militaires demeureront à l’affût des groupes de personnes qui ont des besoins particuliers ou des conditions qui pourraient les rendre vulnérables et ce, dans le but de leur fournir une aide adaptée.

Les troupe se sont rapidement mises en mouvement

Partant de Valcartier, un contingent d’une trentaine de véhicules et d’une centaine de soldats de la 2e Division du Canada, qui est responsable pour toutes les opérations de l’Armée canadienne et des Forces armées canadiennes dans la province de Québec, s’est mis en route vers 10h 30 ce samedi. Il s’agit principalement de membres du 12e Régiment blindé du Canada (12 RBC).

La principale plateforme du 12 RBC, une unité de blindés de reconnaissance appartenant au 5e Groupe brigade mécanisé du Canada (5 GBMC), est traditionnellement le véhicule Coyote. Les militaires se déploient donc aujourd’hui avec des Coyotte ainsi que les véhicules blindés tactiques de patrouille (VBTP), qui est amené à remplacer le Coyotte, et tout le matériel nécessaire pour répondre à une multitude de situations.

Il s’agira d’ailleurs de la première fois où le VBPT sera utilisé lors d’une opération nationale.

Un premier escadron s’est dirigé vers le secteur de Hull, à Gatineau en Outaouais. Trois autres ont ensuite pris la route vers Laval, Rigaud et la Mauricie.

Les militaires sont arrivés cet après-midi à Shawinigan et à Laval et les forces canadiennes devraient maintenant être à Rigaud à 17 h et en Outaouais à 20 h 30.

Les lieux où sont déjà arrivés ou vont arriver ce soir les militaires déployés pour les inondations, en attendant de savoir plus précisément où ils seront affectés, sont:

  • Rigaud: 25 chemin du Grand-Bernier Sud, St jean sur Richelieu
  • Laval: 2100, Boulevard Le Carrefour.
  • Shawinigan: RAC 5315 Boulevard Royal
  • Gatineau: Régiment de Hull, 188 Boulevard Alexandre-Taché

D’ici la fin de la journée, nous confirme la lieutenant de vaisseau Bonnardot, les 400 militaires devraient donc avoir été tous déployés.

Ils sont répartis en quatre compagnies de plus de cent personnes qui pourront compter sur l’appui du 5e Régiment de génie de combat, des aéronefs de l’Aviation royale canadienne ainsi que des éléments de la Réserve navale.

« En cette période difficile pour plusieurs de nos concitoyens, nous sommes fiers d’appuyer les efforts des autorités civiles du gouvernement du Québec et de collaborer dans la gestion de cette situation extraordinaire. Le rôle des militaires canadiens dans ces circonstances en est un d’appui, mais demeure une priorité pour nous. Nos militaires sont prêts et feront le nécessaire selon les priorités établies conjointement avec les autres ministères, agences et entités fédérales au Québec afin de venir en aide aux sinistrés et de mettre à profit notre entraînement et nos capacités. », a pour sa part déclaré le Brigadier-général Hercule Gosselin, commandant de la Force opérationnelle interarmées Est.

Les activités des Forces armées canadiennes en soutien à l’intervention d’urgence du gouvernement du Québec sont exécutées dans le cadre de l’Opération LENTUS, le plan d’urgence des Forces armées qui décrit l’intervention conjointe visant à soutenir les opérations d’aide humanitaire et d’intervention d’urgence des autorités provinciales et territoriales en cas de catastrophe naturelle majeure.

Inondations: le pire est encore à venir

Pendant ce temps, les inondations ont forcé samedi à de nouvelles évacuations en prévention d’un pic attendu lundi ou mardi avec de nouvelles précipitations abondantes.

Le pire est encore à venir, a prévenu samedi le Premier ministre québécois Philippe Couillard qui a visité Rigaud et l’île Mercier aujourd’hui.

Les pluies torrentielles ajoutées au ruissellement de la fonte des neiges sur l’ensemble du réseau hydrographique a provoqué le débordement des rivières, avec une situation critique depuis Ottawa jusqu’à Montréal.

Urgence Québec, qui se veut un « carrefour » de l’information gouvernementale en situation d’urgence, a estimé que la montée des eaux allait aussi gagner des régions plus à l’est de Montréal, où les précipitations d’ici dimanche soir pourraient osciller vers la Gaspésie entre 90 à 125 mm.

Au Québec, la province la plus touchée, selon Urgences Québec, en date du 6 mai à 20h, 126 villes et municipalités sont sinistrées, 1 867 résidences sont inondées par la crue des eaux sur l’ensemble du Québec, 1 065 personnes ont évacué leur résidence, 409 routes sont touchées par la crue des eaux au Québec.

« Je comprends que les gens hésitent à quitter leur maison, mais si on vous le demande, faites le, c’est pour votre sécurité », a plaidé Philippe Couillard.

Les commentaires sont fermés.